Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


18/06/2011

Mas Roman - Sophie, Vincent et leurs clients : déjà dix ans

Sophie, Vincent, presseLe 16 juin 2001, alors qu’ils reprenaient le tabac-presse du Mas Roman, Sophie et Vincent Garcia, enthousiastes, se doutaient bien qu’ils partaient pour un long bail. Aujourd’hui, l’enthousiasme est plus que jamais présent, accompagné d’un réel bonheur.

Personnage haut en couleur et en gouaille, jamais avare de bons mots, Vincent Garcia confie avec un large sourire : « Notre commerce, comme le bar ou la boulangerie, est un point relais pour toutes les personnes qui vivent ou travaillent ici. On est vraiment heureux de discuter avec nos clients, certains sont devenus des amis. Ici, on commente l’actualité politique, sportive ou people, dans une franche rigolade. On vit plus dans un village qu’un quartier, il y a beaucoup de convivialité.» 

En dix ans, il a vu son activité évoluer : « Avec l’arrivée de l’hôpital Caremeau et les évolutions  de la population, il a fallu s’adapter aux nouvelles demandes. On est en plein dans offres de proximité et je dirais même dans les offres au détail : ici le client peut acheter un timbre, retirer sa carte grise, acheter un cigare, son journal, … En plus, le magasin est ouvert toute l’année sept jours sur sept.»

Côté congés Sophie Garcia avoue :« Avec Vincent nous prenons très peu de congés, mais lorsque c’est le cas, nous nous faisons remplacer. Mais, quand je suis en vacances, j’ai envie de revenir, car j’adore ma clientèle. » Ajoutez à cela que Vincent Garcia est aussi, au sein de l’Union des Diffuseurs de Presse, président départemental et vice-président pour la région Midi – Côte d’Azur, et vous comprendrez que rie ne favorise des repos supplémentaires. 

14:50 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sophie, vincent, presse |  Facebook | | |

27/04/2011

Saint-Césaire - L'association de la danse et de l'esthétisme

DSC03735.JPGSophie Caminade et Clara Agniel.

Un nouveau concept innovant a été imaginé. Associer la danse, le sport, le bien-être et l’esthétisme dans un lieu à taille humaine, voila ce que proposent Sophie Caminade et Clara Agniel. Tout cela peut se passer en famille car des stages d’initiation à l’anglais sont organisés, pour les petits, par Marie Molera, qui déplace son école des Mary Bees à l’occasion de différents stages dans l’année.

C’est au 103 de la rue Charles Perrault, à Saint-Césaire, que ces jeunes femmes veulent créer une référence en la matière. Pour Sophie Caminade, qui a créé Studio Passion il y a 20 ans, l’avenir ne peut être meilleur que par le retour aux valeurs sûres : la famille, l’échange, la communication  ou encore la décontraction. « Notre but est que les gens retrouvent ce qu’ils cherchent de plus en plus : qu’on s’occupe d’eux personnellement, bien sûr, mais aussi l’échange, la simplicité, la proximité, bref le lieu professionnel le plus sympa du monde. Fini le grand centre où on se retrouve à cinquante pour un cours que le professionnel ne peut superviser qu’en partie. Ici les gens circulent d’un lieu à l’autre, discutent au coin « cafèt », tout en étant dans une petite bastide avec son coin de verdure où il fait bon venir souffler entre les séances.»

Clara Agniel adhère complètement à cette vision de la vie : « Lorsque j’ai créé Clara Center en zone industrielle, c’était pour faciliter la  vie des personnes qui n’arrêtent pas de courir, d’être stressées par le stationnement, les horaires , etc. J’ai voulu un lieu de détente à proximité du lieu de travail. Nous n’étions finalement avec Sophie, qu’à quelques centaines de mètres. Je suis venue m’inscrire aux cours de Sophie et au fil de la discussion l’idée a germé puis s’est concrétisée. Nous avons la même vision des choses : privilégier l’individu et non le groupe. Attention, derrière l’esprit familial et convivial il ne faut pas oublier l’aspect professionnel. Si tout a l’air décontracté il n’en demeure pas moins qu’il faut bosser si on veut allier le corporel au mental ! ».

Ce concept innovant, dans un cadre écologique, ne peut être qu’attractif, d’autant que les tarifs qui sont proposés restent dans l’esprit : très abordables.