Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


18/03/2011

Saint-Césaire - Le quartier solidaire autour d’une habitante isolée

rue fontample.jpgC’est malheureusement une affaire qui a tendance à devenir banale : Ginette (1) vit chichement dans la maison que lui ont laissée ses parents, avec le RSA comme seule ressource. Elle n’a plus de contact avec les autres membres de sa famille, ses seules compagnies sont les chiens, chats, poules, canards, tortues ou tourterelles, animaux qu’elle possède en grande quantité.

C’est son existence quotidienne jusqu’au jour où une voisine, ne la voyant pas depuis quelques temps, s’inquiète et en informe Lucien Zammit, chargé de mission à la mairie annexe de Saint-Césaire. Ce dernier alerte aussitôt la CCAS (Commission Communale de l’Action Sociale) et un médecin de Saint-Césaire. Sur place, le médecin et une responsable du pôle solidarité famille constatent que l’état de santé de Ginette nécessite une hospitalisation immédiate. Après un long dialogue avec elle, ils la rassurent et elle accepte d’être soignée. Aujourd’hui elle se refait une santé, tous ses animaux ont été placés dans des refuges adéquats et le service de l’hygiène va nettoyer les lieux.

Dès qu’elle sera guérie, elle pourra regagner sa maison et repartir sur de bonnes bases. Une histoire certainement à méditer à l’heure où l’on parle de plus en plus du « chacun pour soi » : la solidarité entre voisins et la réactivité des services municipaux ont certainement sauvé Ginette.

(1) prénom d’emprunt

11:20 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ccas, solidarité |  Facebook | | |

02/03/2011

Saint-Césaire - Salle comble pour l'assemblée du comité

DSC03440.JPGSalle municipale comble, l’assemblée générale du comité de quartier a réussi à mobiliser les habitants. A Saint-Césaire il en va autrement qu’ailleurs : très disciplinés mais néanmoins obstinés, les participants tenaient à aborder tous les sujets. Et ce fut le cas ! Circulation, propreté, haut-débit, accès des commerces pour handicapés, Plu et bien sûr insécurité, tout était au menu, même l’horloge de l’église.

Le bureau de La Poste ne va-t-il pas fermer à cause du GAB ? « Au contraire, répond Magali Vidal, directrice d’établissement de Nîmes-Cadereau, le distributeur est un service supplémentaire et nous espérons plus de clients. »

Le très haut débit ? Il sera présent à la fin 2011 sur St Césaire affirme Richard Tibérino, adjoint au maire. Les réaménagements du trottoir sous la voie ferrée et de la route de Rouquairol ? « Ils débuteront cette année, avec pistes piétonne et cyclable et feux tricolores pour la sortie du Mas Roman », confirme Bernard Auzon-Cape, conseiller général .

DSC03442.JPGLe maire Jean-Paul Fournier répondant à des inquiétudes sur le devenir de certaines zones en garrigue, se projetait dans le futur : « Il faut prévoir l’avenir, ce secteur va forcément bouger. Les rocades ouest et nord sont à l’étude, la zone sud risque d’être gelée au niveau des constructions par le PPRI, cette zone ouest va donc être urbanisée. La création de la nouvelle gare de St Césaire et celle de la ligne 2 du TCSP vont contribuer à ce changement ».

Le problème de l’insécurité était largement abordé en fin de réunion. Ce quartier n’échappe pas aux phénomènes rencontrés dans les autres quartiers : caillassage, agressions, délinquance et incivilités en tous genres, un ras-le-bol général s’est instauré chez les habitants. Richard Tibérino rappelle que ces actes impliquent beaucoup de mineurs et de récidivistes. « Je comprends votre exaspération. Nous mettons tout en œuvre pour apporter des solution, notre police municipale est la 6è de France par son effectif. Mais il y a un sentiment d’impunité chez les délinquants et je reste persuadé qu’il faut une réponse pénale dès le premier délit. » Les  habitants espèrent plus de surveillance et vont redoubler de vigilance.

  DSC03436.JPG

DSC03439.JPGDSC03433.JPG

DSC03444.JPGDSC03441.JPG

30/01/2011

Mardi 1er février – Découvrez votre nouveau Midi Libre

présentation2.jpg

L’événement est annoncé depuis quelques temps :

ce mardi 1er février vous allez enfin voir votre Midi Libre sous une forme nouvelle : moderne, élégante, épurée et aérée, dans laquelle figureront aussi de nouveaux rendez-vous rédactionnels, … tout pour donner « le meilleur de l’info locale ».

présentation 1.jpg

11:03 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

21/01/2011

Saint-Césaire - Nouveaux horaires pour les cimetières

Face au nombre croissant des dégradations commises dans les cimetières saint-césairois, certaines personnes demandaient une meilleure sécurisation des lieux : en effet, les cimetières n’étaient pas fermés contrairement aux autres. 

 La question avait été soulevée auprès des élus lors de l’assemblée générale 2010 du comité de quartier.  Les choses n’avançant pas, une pétition était proposée aux familles des défunts lors de la Toussaint. Il semble que l’appel ait été entendu : Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes, a adressé un courrier aux signataires les informant que désormais les deux cimetières seraient ouverts à certaines heures : celui de St Césaire de 8h à 17h 10 (18h 10 l’été) et celui de Rouquairol de 8h 45 à 18h (19h l’été).

15:44 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cimetière, horaires |  Facebook | | |

12/11/2010

Saint-Césaire - Cérémonie du 11 novembre 2010

Les habitants sont venus nombreux à la commémoration de l’Armistice de la première guerre mondiale, pour bien montrer que tout ce qui c’est passé durant cette période ne doit pas tomber dans l’oubli et ne devenir qu’un fait historique.

Les élèves de l’école primaire du village ont lu un extrait des Croix de bois, de Roland Dorgelès, avant de déposer une gerbe. Ce furent ensuite Jacky Cantareil, président départemental de l’Union des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, suivi de Jean-Paul Fournier, sénateur-maire et Richard Tibérino, adjoint, qui déposaient une gerbe.

Durant le recueillement, une pensée particulière allait aux vingt-cinq Saint-Césairois morts au combat dans cette guerre, appelée la Grande Guerre.