Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


26/07/2018

Pissevin : Les enfants rêvent d’un quartier verdoyant et ludique

IMG_0090 (Copier).JPGIllyass, Kennan et Nizda, jeunes urbanistes.

Quel quartier aimeriez-vous voir ? C’est, en résumé, la question posée aux élèves des écoles primaires Langevin, Vaillant et Wallon, dans le programme Les petits urbanistes, une initiative de Patricia Hamel, coordinatrice du Réseau d’éducation prioritaire (Rep) et d’Olivier Larochette, responsable de la co-construction du Programme national de rénovation urbaine (PNRU).

En réponse, les jeunes font la part belle à la nature. Si les commerces présents dans leurs projets leur semblent une nécessité, c’est au milieu de grands espaces verts créés près de leurs habitations, très colorées, qu’ils souhaitent grandir. Deux priorités sont émises : des rues piétonnes et des aires de jeux pour les enfants où ils pratiqueraient le foot, l’escalade et autre tyrolienne, ayant même pensé à mettre à profit la pente naturelle située rue Lulli. Dans cet univers verdoyant les jardins partagés y auraient une place de choix.

« Avec Patricia, l’idée d’associer les enfants au projet de rénovation du quartier est venue naturellement car ils vivent ici et représentent l’avenir. Ils ont beaucoup d’imagination et apportent des idées nouvelles », confie Olivier Larochette, responsable également de la Maison de projets. Durant un semestre les enfants ont peaufiné le projet mettant un point d’orgue dans la création de maquettes pour le présenter. « On veut plus d’espaces de jeux et d’endroits sans voiture », explique Kennan, élève à Henri-Wallon.

Pour Virginie Izoird, enseignante dans cette école, l’idée de participation des élèves a « permis de travailler à la fois le texte, chacun présentant d’abord par écrit son quartier idéal et la mise en forme, les idées ont été reproduites sur des maquettes. Cela a permis aussi à un petit groupe d’élèves en difficulté, dont s’occupe ma collègue Marilyn Grossi, de se mettre en valeur en faisant du slam à partir des idées émises. »

IMG_0094 (Copier).JPGLa restitution des travaux a eu lieu vendredi 6 juillet, dans les locaux de la bibliothèque Marc-Bernard à Pissevin, en présence des initiateurs du projet, des élèves et leurs enseignants et de Laurent Burgoa, adjoint délégué à la Rénovation urbaine, pour qui l’initiative est parfaite : « C’est une excellente idée. Nous souhaitons depuis toujours associer les habitants au projet et là il y a la vision des jeunes qui est importante car ce sont eux qui habitent et habiteront le quartier dans les décennies qui arrivent. Le travail effectué par Olivier Larochette, Patricia Hamel et les enseignants est remarquable, je m’en réjouis. »

22/07/2018

Mas de Cheylon : le rendez-vous des passionnés de culture

IMG_0117 (Copier).JPGLa nouvelle équipe dirigeante.

Les experts de la culture potagère se sont donné rendez-vous, dimanche 8 juillet, dans les jardins ouvriers du Mas de Cheylon pour le traditionnel repas entre locataires de jardins du site et ceux de la route d’Arles. C’est un des deux moments de l’année, avec le loto, qui permet la rencontre festive entre les occupants des deux sites.

IMG_0136 (Copier).JPGIMG_0144 (Copier).JPGCette fête de l’amitié a été l’occasion de présenter Joseph Locicero comme nouveau président de l’association des Jardins ouvriers de Nîmes. « Je salue le travail accompli par Claude Nebecker qui s’est arrêté des raisons médicales. Toute l’équipe va s’efforcer de poursuivre la politique engagée depuis longtemps : vigilance sur l’état du matériel et du site, avec entretien régulier des pompes et des allées, respect du règlement intérieur et continuer nos festivités qui créent le lien entre les personnes ». Moments chaleureux, échanges de techniques et d’astuces autour d’un verre, rires et galéjades lors de la dégustation de la paella, tous ont vécu un très bon moment de convivialité bien nîmoise.

Le nouveau bureau est composé de Joseph Locicero, président, Daniel Adam, vice- président responsables des jardins de la route d’Arles, Joël Favre vice-président responsable des jardins du Mas de Cheylon, Philippe Boye, trésorier et Hélène Locicero, secrétaire.

16/07/2018

Pissevin – Halim Belhaj, nouveau président du comité de quartier de Nîmes-Ouest

IMG_0085 (Copier).JPGHalim Belhaj, le nouveau président.

Le comité de quartier de Nîmes-Ouest était en sommeil depuis quelques mois. Des soucis de santé ne permettant plus à Jean Delsol d’en assurer la présidence, c’est Halim Belhaj qui a été élu pour lui succéder. Un dynamisme nouveau arrive au sein de l’association, marqué par la fête du comité qui s’est déroulée vendredi 29 juin à l’espace Léon-Vergnole de Pissevin.

En présence de nombreux élus, Halim Belhaj n’a pas manqué lors de son discours d’accueil de mettre en avant les attentes de tout un quartier : « Nous sommes ici dans un centre culturel né des actions menées dans le cade de la politique de la ville de la ville. Ce lieu a créé des liens. Il faut que cela aille plus loin. Nous souhaitons pleinement participer à la réhabilitation en cours de ce quartier. La mixité et la mobilité entre tous les quartiers de Nîmes doit être réelle, nous sommes tous Nîmois. » Cependant, comme il le confie, cette mobilisation ne sera remarquée que si la participation des habitants est effective, « Nous attendons beaucoup d’eux ».

La nouvelle équipe dirigeante semble déborder d’idées comme la création de pôles thématiques avec les habitants. Elle sera également très attentive à la rénovation urbaine en cours. « Jean Delsol a fait un très bon travail dans ce domaine et dans d’autres, nous allons continuer ce travail et essayer aussi de rendre le quartier plus propre et plus sûr », expliquait Halim Belhaj. Le souffle nouveau semble être bien là pour Jean Delsol : « Je sens chez M. Belhaj une volonté de poursuivre ».

15/07/2018

La Bastide - Le camping lance de nouvelles aires de jeux pour petits et grands

IMG_0023 (Copier).JPGResponsables du camping, élus et vacanciers devant le château Carambouille.

Une ambiance festive régnait sur la terrasse ombragée du restaurant du camping Capfun, jeudi 28 juin à la Bastide, pour l’inauguration de nouvelles aires de jeux à l’attention des jeunes et moins jeunes vacanciers.

La direction nîmoise a présenté aux invités, dont Richard Tibérino, adjoint au maire et conseiller départemental, les nouvelles structures : nouveaux jeux gonflables, mini-golf, toboggans, bassins, city-stade avec foot et volley entre autres et le célèbre château Carambouille, attraction emblématique des campings Capfun. Côté animation soirées, la scène mise en place permet de nombreux spectacles.

Pour Marilyne Lambert, la directrice de la brasserie-restaurant, ces transformations viennent parfaire une qualité déjà excellente pour le camping : « Il y a toujours de la part de Capfun une recherche dans l’investissement pour satisfaire la clientèle du camping, qui représente tout de même plus de mille personnes/semaine. Je ne peux que me réjouir de ces nouvelles activités et de l’espace restauration qui est on ne peut mieux mis en valeur. La grande terrasse arborée est idéale pour manger à midi, bien sûr, mais aussi le soir en profitant des spectacles donnés sur scène durant la saison. »

Côté restauration, justement, la formule gagnante depuis des années n’a pas changé : « La brasserie est ouverte tous les jours et à toute clientèle, du camping ou de l’extérieur. Une cuisine traditionnelle à base de produits frais et servie midi et soir. Nous proposons également des repas à thèmes, paella le vendredi et moules-frites le samedi, tout cela avec ambiance assurée », poursuit Maryline. Un coin de fraîcheur à découvrir aux portes de Nîmes, sur la route de Générac.

Contact brasserie : 04 66 02 01 30.

14/07/2018

Pissevin - Festival de la joie avec le bus spectacle de Toucouleurs

DSC02832.JPGOrganisateurs et élu devant les enfants heureux.

L’association toulousaine Dell’Arte prône le développement culturel dans les quartiers populaires, avec son festival Toucouleurs qui sillonne la France. Samedi 23 juin, à la demande de Beladel Taoufiq, responsable de Pas sans nous 30, le bus-spectacle a fait étape à Pissevin.

Pour Nicky Tremblay, co-fondatrice et directrice de Dell’Arte, le but est précis : « Ce festival Toucouleur a été créé il y a 19 ans pour utiliser la culture comme outil d’insertion et de transformation des rapports sociaux. Notre association a été labellisée '40 ans de la politique de la ville – inventons les territoires de demain' ».

Cette étape à Pissevin réjouit Beladel Taoufiq : « Il faut casser la mauvaise image donnée à nos quartiers et mettre au contraire un coup de projecteur dans ces lieux qui veulent aussi faire la fête. Aujourd’hui, plus de vingt associations locales, venues de Valdegour, Mas-de-Mingue, Chemin-bas d’Avignon et Pissevin se sont jointes à la manifestation en proposant animations interactives et jeux éducatifs. Sur scène, des artistes toulousains et nîmois font le show. C’est tout un quartier animé, avec des habitants heureux. » Effectivement, la joie des jeunes n’était pas feinte. Rires autours des jeux de piste, sérieux près de la table d’échecs ou déhanchement au rythme des chansons rap interprétées sur scène, tous étaient ravis.

Richard Tibérino, adjoint délégué au quartier, était présent. Il avoue ne pas avoir hésité lorsque la demande pour cette manifestation lui a été faite : « L’accord sur cette journée a été immédiat car très souvent, dans ces quartiers, la population attend que tout vienne des institutions. Or j’attends que les habitants se prennent en main, bien sûr avec le soutien des institutions. Ici, c’est une première réussie. »

Si tout le monde regrette  l’absence d’un ministère dédié à la politique de la ville, la volonté des responsables d’associations est bien là. « Pour 2019, outre une manifestation au niveau départemental, j’espère que ce festival sera organisé dans le centre de Nîmes, comme l’esplanade Charles-de-Gaulle, car il faut réunir gens de la ville et des quartiers », conclut Beladel Taoufiq.

Saint-Césaire - Les Coqs ont célébré leurs 50 ans d’existence

DSCN0825 (Copier).JPGLes Coqs, tous copropriétaires de ce lotissement. 

Les habitants du Clos des Coqs ont fêté dimanche 26 juin le cinquantième anniversaire de leur lotissement. Ils se retrouvés dans leur espace arboré pour une fête fort joyeuse dans laquelle les anecdotes faisaient revivre ces 50 ans de proche communauté.

Yves Charlot, président de l’association du Clos des Coqs, avait prévu un porcelet à la broche préparé par Eric, boucher durant des années à Saint-Césaire. Un choix qui a fait l’unanimité des convives. Le président pouvait être satisfait : « Je suis ravi de voir réunis, malgré les aléas de la vie, autant  de copropriétaires qui ont participé à la création du lotissement, comme Vincent, qui a 92 ans, ou Arlette, 85 ans cette année. Tout le monde a l’air heureux, cette fête est dans l’esprit de partage des riverains qui sont chaleureux et conviviaux. Ce n’est que du bonheur ! »

Le traditionnel concours de boules a prolongé la bonne humeur tard dans la soirée.

La Bastide – Les traditions à l’honneur à la Tour Magno Gardiano

DSC02851 (Copier).JPGCyril Lopez.

Le club de la Tour Magno Gardiano a organisé sa fête annuelle les 23 et 24 juin, au centre de l’association, à la Bastide. Chaque année ce rendez-vous festif et convivial avant tout attire les amoureux de la monte camarguaise.

Le samedi a été très animé avec un accueil particulièrement chaleureux de tous les participants et la mise à l’honneur du cheval de Camargue.

DSC02858 (Copier).JPG Dimanche matin, un concours de ferrades faisait la joie du nombreux public. « Cette année nous avons organisé ce concours en partenariat avec le club taurin de Milhaud, explique Loris Piton vice-président de l’association.  il y a 18 équipes de 5 cavaliers,. Avec ce concours nous avons tenu à rendre hommage à Claude Comte, ancien président disparu depuis quelques temps ». Cavaliers amateurs mais aussi professionnels se rencontrent avec plaisir, comme l’avoue Cyril Lopez, champion de France 2016 d’équitation de travail et  qui a son écurie à Marsillargues, dans l’Hérault : « On passe vraiment un excellent moment en toute convivialité, entre amis. C’est vraiment un moment de détente »

Le rendez-vous est déjà pris pour 2019.