Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


02/07/2018

Plaine du Vistre - Culture du melon, une arrivée tardive mais prometteuse en qualité

 DSC02794 (Copier).JPGYves Bonfils

La météorologie a joué quelques tours à nos agriculteurs nîmois. Après la sécheresse en 2017 et les pluies intenses, le soleil semble enfin vouloir s’inviter. Cette situation ne les rend pas sereins pour autant. Yves Bonfils, producteur de melons et maraîcher à Nîmes, nous confie ses satisfactions et inquiétudes.

Comment s’annonce la saison ?

Malgré une météo capricieuse responsable d’une production moins précoce, la qualité est là. J’ai gardé les melonnières saines pour avoir un fruit de qualité, ce qui n’est pas le cas de tous. Il faut maintenant que les fruits se gorgent de soleil. Il reste à espérer que la saison sera meilleure que l’année dernière.

La météo n’est pas la seule inquiétude, quels sont les autres motifs qui posent souci ?

Il y a la concurrence espagnole, ce n’est pas nouveau, qui est déloyale : les coûts de main-d’œuvre sont nettement plus bas, le pays ne connaît pas les 35 heures et les heures supplémentaires ne sont pas payées.

Concernant votre métier, il y a eu des avancées.

La loi qui vient d’être votée pour réduire les ventes à perte dans la grande distribution est un progrès. Payer les producteurs au juste prix pour les rémunérer devrait nous permettre de vivre de notre métier, si c’est correctement appliqué. Il ne faut pas que les consommateurs croient que les prix vont augmenter à cause de cela, comme certains disent. Il suffit que les distributeurs réduisent leur marge.

La culture du melon a-t-elle un avenir dans la plaine nîmoise ?

Bien sûr, mais aussi toute l’agriculture. Les ceintures vertes sont les poumons des villes. Nous sommes les gardiens des paysages, sans nous il n’y aurait que des terres en friches. Nos clients qui cherchent la qualité le comprennent. Ici ce sont des produits de la ferme : les melons, bien sûr, mais aussi les légumes de saison. Pour l’occasion, j’attire l’attention des consommateurs qui achètent au bord des routes : souvent ce ne sont ni des producteurs, ni des revendeurs et la provenance des produits est méconnue.

Melons Bonfils, 510 chemin du Mas-Sagnier, 9 heures à 12 heures et 15 heures à 19 heures du lundi au vendredi et samedi matin, tél. 06 09 98 60 45.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.