Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


31/03/2018

Pissevin - Bientôt un sentier traversera la colline

DSC02418 (Copier).JPGAprès le nettoyage, les habitants songent à de futurs aménagements.

Dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine de la Fraternité et du vivre ensemble, l'association des Mille couleurs a invité les habitants de Pissevin à participer à un événement écologique, festif et, surtout, rassembleur : le nettoyage de la colline aux Oiseaux.

L'appel a été plus qu'entendu : malgré un mistral décourageant, jeunes ou moins jeunes furent nombreux à se mobiliser. Raouf Azzouz, directeur des Mille couleurs, et Eugénie Diolot, médiatrice sociale et culturelle de l'association, ne pouvaient qu'être satisfaits. « Le projet de réappropriation de la colline par les habitants est né lors d'un Café seniors. Nous avons demandé à toutes les associations d'y participer C'est la première année qu'il y a autant de monde. Le but est de valoriser ces cinq hectares de verdure, que les habitants puissent en profiter en toute quiétude, avec des espaces de jeux, jardinage ou repos. Une première étape sera l'aménagement du sentier qui traverse la colline. »

Du côté des élus et pouvoirs publics, le projet a été salué à l'unisson. « C'est une belle initiative , confiait Laurent Burgoa, adjoint en charge du dossier de l'ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain). Ce programme de rénovation du chemin entre l'école Wallon et la crèche Eugénie-Cotton est un bel exemple de gestion urbaine de proximité auquel s'associent la Ville et l'État. Cette colline, véritable poumon vert, doit être préservée. » Michèle Añel-Dios, déléguée du préfet à Pissevin, en est persuadée : « Il faut que les habitants se réapproprient l'espace : pour cela, il va falloir aménager les accessibilités. En attendant les grandes réalisations prévues, autant commencer petit. À voir toutes les associations, écoles et habitants présents aujourd'hui, on se dit que la dynamique est là. »

Isabelle Knowles, directrice de la cohésion sociale du Gard, notait qu'il y a « une mobilisation très forte du tissu associatif qui montre de manière intergénérationnelle tout le respect porté pour ces lieux. L'idée est de prévoir des espaces enfants et adultes. C'est une belle opération, il faut continuer...»

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.