Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/03/2018

Jean-Jaurès - L'Afición cheminote défend toujours les cultures taurines

Photo AG 2018 (Copier).JPGBernard Astric, troisième à gauche, avec les membres du bureau et Yvan Lachaud.

Plus le temps passe et plus l’Afición cheminote nîmoise garde toute sa jeunesse. Dimanche 11 février, c’est dans le cadre emblématique de la brasserie du Gambrinus, avec ses traditions perpétuées par Cristophe et Thierry Blanc, que l’Afición cheminote nîmoise a tenu sa 67e assemblée. Et oui, le temps n’a vraiment pas d’emprise sur cette association qui en 1952 faisait partie des cinq associations à l’origine de la Feria nîmois, avec l'Union taurine nîmoise, le Cercle taurin nîmois, les Amis de toros et Lou Ferri.

« Depuis toujours nous réaffirmons haut et fort notre défense de l’ensemble des cultures taurines, explique Jean-Marc Divol, trésorier depuis plus de vingt-cinq ans de l’association. C’est notre marque ». Comme depuis bien longtemps, et en fonction de son agenda, Yvan Lachaud, défenseur des traditions et cultures taurines, a tenu à être présent à cette assemblée qui a vu élire ou réélire Bernard Astric dans sa 18e année de présidence, Bernard Nuel à la vice-présidence, Yves Bresson comme secrétaire, Bernard Sales secrétaire-adjoint et Jean-Marc Divol trésorier. Jo Pasturel a été nommé président d’honneur. L'Association fait partie de la Coordination des clubs taurins de Nîmes et du Gard et participe à la réalisation du Printemps des jeunes aficionados et à Rendez-vous en terre d'afición. Elle prépare activement les prochains rendez-vous taurins organisés à Nîmes même si, comme l’avoue Jean-Marc Divol, « Il ne nous est plus possible de faire des abrivados sur le Jean-Jaurès, la réfection de la chaussée ne permettant plus ce genre de tradition chère aux Nîmois ».

Les commentaires sont fermés.