Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


22/12/2017

Carémeau - Un village imaginaire de Provence aux 250 santons

DSC02029 (Copier).JPGStéphanie perpétue la tradition de crèche et son ambiance magique.

En cette période de Noël la crèche est une tradition provençale qui illumine chaque année de nombreuses demeures. Petits et grands passionnés s’attachent à recréer un village imaginaire de Provence avec des santons jouant des scènes quotidiennes au milieu de décors reconstitués de façon très fidèle.

Stéphanie en fait partie. Bien plus qu’une présentation, elle décrit son univers miniature comme si elle y vivait. « Ici je suis dans l’ambiance provençale, avec son village constitué de vieilles bâtisses, sa place où la fontaine fournit un peu de fraîcheur avec l’eau qui coule en permanence et toutes les âmes qui l’animent. Du boulanger aux habitués du café jouant aux cartes, des joueurs de pétanque aux lavandières, tout le monde se retrouve ici. Les alentours ne sont pas oubliés, le berger garde fidèlement ses moutons, le meunier prépare sa farine. Près du village j’ai créé un petit monde camarguais avec ses salins, le saunier cueille la fleur de sel et les cabanes de gardians, avec autour chevaux et taureaux car c’est aussi cela la Provence. Le souci du détail a son importance, comme l’étable où la figurine représente Marie qui n’a pas encore accouché. Elle retrouvera son tour de taille normal dans la nuit du 24 au 25 et le petit Jésus fera son apparition sur la paille (NDLR : rires).» 

Le travail de mise en place, remarquable, a nécessité de nombreuses heures de patience : « C’est une véritable passion et il vrai que quand on aime on ne compte pas. Dès la fin du mois d’octobre, je me mets à l’œuvre, aidée par mon papa car il y a toute l’installation électrique à positionner. De plus, comme il est très adroit, il fabrique certains décors à l’échelle, ce qui n’est vraiment pas évident », poursuit Stéphanie.

Aujourd’hui près de deux-cent cinquante santons font partie de ce monde magique, « tous de la même marque, Escoffier, que j’achète à Marseille une fois par an lors du grand marché qui leur est dédié », précise-t-elle. Tous les ans la crèche s’enrichit d’un nouveau lieu de vie, aujourd’hui c’est le potager avec des légumes plus vrais que nature. Cette année marque également l’arrivée de l’ambiance musicale. Allez ! Le temps est venu de contempler et d’entrer dans le monde de Stéphanie, on entend déjà l’accent, les galéjades, ça fait vraiment du bien.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.