Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


07/12/2017

Saint-Césaire - Le Rotary club de Nîmes parrainaine une action pour l’apprentissage à Jules-Raimu

DSC01928 (Copier).JPGOlivier Varlez, deuxième à partir de la droite, avec Fabrice Barthélémy et Thierry Metens.

Quoi de mieux pour les élèves en apprentissage mécanique ou carrosserie au lycée Jules-Raimu que de voir leur travail mis en valeur ?

Cette année leur apportet une belle reconnaissance grâce à un partenariat innovant du Rotary club de Nîmes, comme l’explique Olivier Valez, président de l’organisation et directeur des Grands Garages du Gard : « Le Rotary club de Nîmes tient à valoriser le travail manuel et l’apprentissage, c’est pour cela que nous nous sommes associés à ce projet pédagogique qui consiste à reconstruire une 2CV de 1965 à partir des éléments d’origines que nous avons trouvés. C’est une promotion de l’apprentissage qui marie l’intérêt et la motivation des jeunes. Cette voiture finie sera mise à la vente dans une tombola que allons organiser et le bénéfice sera réaffecté aux élèves via une visite, avec les professeurs, du musée Peugeot et de l’usine de montage de Sochaux ».

Pour Thierry Metens, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques du lycée, c’est une belle occasion pour les élèves : « Réparer un vielle voiture comme celle-ci permet de mettre en pratique tout ce qui s’apprend ici dans les domaines mécanique, carrosserie ou encore usinage, certaines pièces ayant dû être formées tant celles d’époques étaient rouillées et inutilisables. Déjà, avoir une caisse n’a pas été facile. C’est une belle expérience pour les jeunes avec la fierté de voir la belle voiture circuler à nouveau. »

Depuis maintenant quelques années les actions de partenariat se multiplient au lycée Jules-Raimu, mettant en exergue la qualité de la formation dispensée par tous les enseignants. « Nous avons des projets de partenariat sur chaque section. Le but est d’amener les élèves sur des projets ambitieux comme celui d’aujourd’hui qui est intéressant car aboutissant », conclut Fabrice Barthélémy le proviseur.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.