Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


12/04/2017

Saint-Césaire - Patrimoine : entre satisfactions et craintes

DSC00267 (Copier).JPGDes habitants attentifs aux explications de Francis Brun.

Des satisfactions et une grande crainte, c’est le constat établi par Francis Brun, président de l’association du Patrimoine de Saint-Césaire, lors de l’assemblée générale du mercredi 23 mars, dans la salle municipale rue de Mascard.

« En 2016 la célébration des 80 ans de l’école primaire a été une véritable réussite. Le gros travail fourni pour rassembler et mettre en évidence tous les documents reçus a porté ses fruits. Que de retrouvailles émouvantes ce jour-là ! Le circuit historique de Saint-Césaire a vu deux plaques apposées sur les écoles maternelle et primaire. »

L’association a également proposé un genre nouveau avec, en octobre, une vidéoconférence sur le village au temps de diligences. « Cette première a connu un franc succès et nous envisageons de lui donner une suite, pourquoi pas sur le thème du miel dans le Gard », explique Francis Brun, avant de poursuivre : « Le programme 2017 s’annonce chargé. Je constitue une collection d’archives sur l’histoire du village et suis toujours à la recherche de documents. Je lance encore un appel à ceux qui en possèdent. Le parcours historiques verra trois nouvelles plaques. Nous allons fêter les 25 ans de notre association sur un thème cher à tous les Saint-Césairois : la sauvegarde du site de la colline du Moulin à vent ».

Et c’est bien là que se situe la crainte de tous les habitants. « Il faut préserver cette colline, l’âme du village grâce et au pied de laquelle il s’est construit, en l’état et dans son intégralité. Il faut qu’elle soit classée en zone naturelle. Le dossier est en cours depuis longtemps mais rien n’avance. Après la fin de non-recevoir de la part de l’Office national des forêts (ONF), la superficie à classer n’étant pas assez importante, il reste la décision municipale pour intégrer cette protection dans le cadre du Plan local d’urbanisme (PLU). Tous les élus que nous avons rencontrés se sont dits favorables, mais aucune décision n’a été prise. Nous venons d’adresser un courrier à Jean-Paul Fournier ».

Il semble que sur ce dernier point le temps presse car certains habitants ont fait part de rumeurs de constructions possibles et autres chamboulements. Ce lieu magnifiquement arboré de multiples essences, seul espace naturel qui propose un réel intérêt au quartier est à leurs yeux en danger, ils sont prêts à se mobiliser coûte que coûte.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.