10/03/2017

Plaine du Vistre : des problèmes récurrents évoqués en assemblée générale

DSC00073 (Copier).JPGJean Sonderer a évoqué les différents problèmes.

Pour l’assemblée générale du comité de quartier de la Plaine du Vistre et de Saint-Césaire, Jean Sonderer, le président, avait convié tous les habitants, le vendredi 24 février, au mas Affortit. On notait aussi la présence Richard Tibérino, élu au quartier, Richard Plantier et Thierry Procida, représentant Yvan Lachaud.

Conscient que la problématique dans son quartier, le dernier bastion agricole nîmois, est complètement différente de celle rencontrée dans les autres quartiers, il a abordé les différents points noirs notés par les habitants. Compte tenu d’une circulation toujours plus encombrée aux entrées de Nîmes, à laquelle s’ajoute le va-et-vient des camions se rendant au centre de tri et à l’incinérateur, le trafic routier est très important avec une vitesse souvent mise en cause. Sur ce sujet, Richard Tibérino a précisé : « Le conseil départemental refuse que la limitation de vitesse à 70 soit prolongée jusqu’au giratoire de la RD 13. Concernant la création d’un giratoire entre la RD 613, départementale à vocation communale à cet endroit et le chemin Sous-Fondame, un dossier a été déposé par la Ville qui attend une autorisation du Département ».

Un autre problème récurrent a été évoqué, celui des dépôts sauvages dont un nombre impressionnant de pneus usagés le long des fossés, vers les jardins ouvriers, ou, comme se plaint un participant, « Des artisans se débarrassent de leurs gravats la nuit, le matin on ne peut plus aller travailler dans les champs ».

Concernant les constructions illicites, nombreuses, Richard Tibérino a fait état des procédures en cours : « Il y en a environ 200 en cours. Il existe maintenant le Groupement local de traitement de la délinquance avec un magistrat en charge de ces dossiers. Cinq procédures iront, semble-t-il, jusqu’à la destruction ». Il en a profité pour citer les chiffres des interventions, toutes confondues : « Il y a eu 441 interventions sur le comité, 75 verbalisations dont 65 routières ».

A cela s’ajoute un phénomène nouveau, l’invasion des sangliers, au grand dam des agriculteurs qui demandent une solution rapide. Les derniers problèmes évoqués, raccordements au tout-à-l’égout et à la fibre optique, ont mis à mal les espoirs des habitants, aucune solution est prévue dans l’immédiat. Le traditionnel vin d’honneur clôturait la manifestation.

Les commentaires sont fermés.