Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


08/02/2017

Saint-Césaire - Astier, doyenne des enseignes

DSC09979 (Copier).JPGDans la famille Astier la tradition se perpétue.

Depuis 1938, année de sa création par M. Bertrand, combien de personnes ont-elles franchi le seuil de la boulangerie située au 20 de la rue de la Vieille-école à Saint-Césaire, combien d’histoires et d’anecdotes y ont été contées ? Véritable point de repère des Saint-Césairois, elle est, depuis 1978, sous la coupe de Françoise et Jacques Astier.

Le couple montpelliérain a saisi l’opportunité qui s’offrait à eux : « Lucien Briançon, que connaissions depuis Lunel où mon mari travaillait comme boulanger, avait racheté le commerce, explique Françoise. A sa retraite il nous a proposé de le reprendre. Avec un peu d’appréhension mais aussi la fierté d’un jeune couple qui se retrouve propriétaire, nous avions un peu plus de vingt ans, nous nous sommes lancés dans l’aventure. Elle dure depuis presque quarante ans ».

La boulangerie atteint son apogée dans les années quatre-vingt, comme l’explique Jacques : « Il y avait beaucoup d’entreprises florissantes dans la zone industrielle comme Vachaud, Catavana ou Fulmen. Les nombreux employés avaient besoin de commerces de proximité. Je faisais la vente sur place, avec ma camionnette. A la création du Mas Roman, vers 1988, nous avons ouvert une boutique supplémentaire, rue de l’Espoir. Entre pâtissier, boulangers, livreur, vendeuses, nous étions une dizaine à satisfaire la demande. A l’époque, il y avait plus de vingt commerces dans le village, les habitants avaient tout sur place ».

Depuis, les choses ont changé, la moitié des commerces a disparu et la boulangerie doit résister aux rudes attaques des grandes enseignes franchisées. « Mais nous sommes là et bien là grâce à notre clientèle qui est toujours restée fidèle et nous l’en remercions grandement, ajoute Françoise Astier. Peut-être est-ce aussi parce que nous avons toujours privilégié la qualité. Notre fils Frédéric s’est joint à nous en 1996, d’abord en tant qu’apprenti puis comme boulanger et notre fille Ludivine l’a rejoint en 2009. La belle histoire familiale continue. » Pour longtemps ? Tous sont optimistes, « mais c’est l’avenir qui décidera, car il faut reconnaître que le contexte est devenu difficile, explique Ludivine.Dans tous les cas on est motivés car c’est très sympa de travailler en famille et en plus j’adore ma clientèle avec laquelle une grande complicité s’est établie ».

Boulangerie Astier 20 rue de la Vieille-école, Saint-Césaire, tél. 04 66 64 57 27.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.