Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


24/01/2017

Saut-du-lièvre - Une assemblée générale calme

DSC09938 (Copier).JPGLes élus ont répondu aux questions.

L’assemblée générale du comité de quartier du Saut-du-Lièvre, qui s’est tenue mercredi 18 janvier à la salle municipale de la rue de Mascard, n’a pas suscité l’engouement attendu. Les élus étaient présents, avec Thierry Procida et Chantal Barbusse, délégués au quartier, Richard Tibérino, délégué à la sécurité et Véronique Gardeur Bancel, mais les habitants étaient rares, au grand dam de Léon Rémia, le président du comité : « C’est dommage. C’est vrai qu’il y a beaucoup de turn-over chez les propriétaires, le quartier bouge sans cesse. »

Ce dernier a ensuite lancé un appel aux bénévoles, après la défection de deux membres du bureau, avant d’aborder les principaux problèmes liés au quartier. « La sécurité reste prioritaire, nous avons adhéré au dispositif Participation citoyenne. La fibre optique devrait être accessible sous peu de temps. Nous souhaitons un accès direct de la rue Louis-Proust sur l’avenue Kennedy. Le stationnement est toujours problématique près de l’institut Vatel, malgré quelques améliorations. » Thierry Procida promettait une visite pour étudier ces problèmes.

Un riverain du parc de l’impasse du Levraut dénonçait de graves nuisances : « La nuit, surtout l’été, ce parc est le rendez-vous de personnes peu respectueuses des autres, musique à fond et beaucoup de détritus laissés sur place. On n’ose plus y amener nos enfants ». Thierry Procida comprenait le courroux de l’habitant tout en reconnaissant que « malheureusement cette forme d’incivilité, compliquée à gérer, s’est généralisée ».

Sur l’installation d’une caméra en ce lieu, Richard Tibérino a été catégorique : « C’est non. Les caméras servent à repérer les délits. Ici, il s’agit d’incivilités, le seul remède reste la présence policière. » Le débat s’est achevé autour du verre de l’amitié.

Les commentaires sont fermés.