Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


10/11/2016

Pissevin - Une nouvelle médiatrice sociale et culturelle

DSC09492 (Copier).JPGEugénie Diolot, la nouvelle médiatrice sociale et culturelle.

Eugénie Diolot, 37 ans, vient de se voir confier le rôle de médiatrice sociale et culturelle, chargée de la participation des habitants, au sein de l’association des Mille couleurs.


Comment vous définissez-vous ?
Je suis avant tout une femme de contact. J’ai toujours travaillé avec un public de tous âges. Professeure de musique, je faisais de l’enseignement lambda : donner les règles que les élèves doivent apprendre. Je voulais en sortir pour transmettre et échanger de manière plus participative avec les gens. Après un stage d’animatrice culturelle, je suis arrivée à Pissevin. Je ne regrette pas ce choix car j’aime ce quartier.


En quoi consiste votre métier ?
Le rôle de médiatrice sociale et culturelle comporte plusieurs aspects dont celui d’aller au-devant des habitants pour leur permettre de s’exprimer et proposer des idées pour faire avancer le bien-être dans ce quartier. C’est aussi leur faire prendre conscience qu’ils sont Nîmois avant tout et pas seulement habitants de Pissevin et que tous ont le pouvoir d’agir.


Comment réussir ce nouveau challenge ?
La clé principale et le rassemblement de toutes les associations de Pissevin car ce n’est qu’ensemble que nous pouvons réussir. Pour ma part, je vais m’attacher à sortir les gens de leur contexte. Certains sont trop repliés sur eux-mêmes, ils doivent s’ouvrir aux autres.


Qu’elles sont les actions prévues ?
Il y aura des tables de quartier. Certaines actions seront culturelles, comme des visites organisées dans Nîmes, d’autres concerneront la santé, avec des réunions d’informations où interviendront des professionnels, les seniors négligent trop ce problème. Il y aura des cours d’initiation à l’informatique. Nous nous attacherons également à certaines valeurs, comme la citoyenneté française, en insistant pour que les gens s’inscrivent sur les listes électorales, car nous sommes là aussi pour promouvoir les valeurs de la République. Les intérêts du quartier occupent une large part. ainsi, nous allons mobiliser les gens pour défendre les dessertes de bus dans le quartier.


Alors, optimiste pour l'avenir ?
Depuis deux ans, les habitants me connaissent bien avec les Mille couleurs. Ils ont confiance et je sais qu’ils seront de plus en plus nombreux à participer à nos actions. Je fais tout pour remplir parfaitement ma mission, mon rêve est de voir tout le monde s’épanouir.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.