Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


22/10/2016

Saint-Césaire - Paroles d'habitants (2) - "Une grande douceur de vivre"

DSC09356 (Copier).JPGMaryse Langlade: "A la fois en ville et à la campagne"

Maryse Langlade, retraitée hospitalière, 72 ans : "Je me suis fixée à Saint-Césaire il y a 35 ans mais je connais ce quartier depuis toujours, mes parents et grands-parents y ayant passé leurs vies. Ce qui frappe, ici, c’est l’environnement merveilleux. On est à la fois en ville, pour les commodités et à la campagne, il y a toujours une ambiance de village.

Bien sûr des choses ont évolué depuis que je suis là et pas toujours en bien, comme la saleté qui éclot ponctuellement à midi, quand les étudiants déjeunent avec des en-cas. Ce serait bien que ces jeunes jettent leurs détritus dans les poubelles et que tous les commerçants jouent le jeu en offrant des points de récolte assez grands. Au jardin municipal je retrouve moins de personnes de mon âge, mais c’est la vie. L’autre fait marquant est l’absence de certains commerces comme boucherie ou poissonnerie".


Jean-Alain Autuori : "Un esprit de village"

Jean-Alain Autuori, retraité, 72 ans : " Cela fait 33 ans que j’habite ce quartier qui est agréable et garde un esprit de village. Il ferait très bon y vivre si des problèmes ne venaient pas empoisonner le quotidien. Il y a l’incivilité en général qui devient courante, comme la vitesse excessive, le stationnement anarchique ou la saleté récurrente avec les crottes de chiens ou les papiers jetés n’importe où. De plus, il y a une montée en puissance des cambriolages.

Plusieurs actions pourraient apporter sérénité et bien-être : la mise en place d’une « zone à 30 » sur l’ensemble de Saint-Césaire, des contrôles plus fréquents de la police, s’attacher au maintien des commerces et de La Poste et créer un peu plus d’animations".

DSC09387 (Copier).JPGClaude Guilhon : "Des voisins charmants"

Claude Guilhon, 67 ans, retraitée de l’éducation nationale : "Il y a sept ans que j’ai quitté Paris pour m’installer ici, au Clos des Coqs, où je revis, loin de la vie parisienne trop stressante. Je me plais énormément dans ce quartier car j’ai trouvé le calme, le soleil et une grande douceur de vivre. En plus j’ai des voisins charmants, certains sont devenus des amis. Ce sont des gens chaleureux et très dévoués. Une équipe se donne beaucoup de mal pour entretenir notre bel espace commun et propose beaucoup d’animations, repas ou Fête des voisins par exemple. Il y a une réelle convivialité.

En revanche, ce qui me désole et m’inquiète, ce sont les actes de vandalisme à l’encontre de nos espaces verts, mettant à mal le travail fourni par des personnes âgées, sans aucun respect. Enfin, ce qui serait formidable c’est que certains propriétaires s’occupent de l’entretien de leurs biens. Certaines maisons paraissent abandonnées, cela nuit à l’image du quartier".

 

 

 

Les commentaires sont fermés.