Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/10/2016

Pissevin - Paroles d'habitants (2), "On s'y sent en famille, on se connaît tous"

DSC09344 (Copier).JPGElise et Francis Gay : "Une dégradation de l'environnement"

Elise et Francis Gay, 86 et 89 ans, retraités, notent "qu'ici, il y a plusieurs aspects très positifs, notamment l’emplacement, le service des cars, nous pouvons aller partout dans Nîmes et les nombreux commerces.

Malheureusement, depuis que nous habitons ce quartier, cela fait 30 ans, nous n’avons fait que constater une dégradation de l’environnement. Maintenant, trop de personnes troublent la quiétude des riverains et mettent à mal la très bonne ambiance partagée, dans la mixité, il y a encore quelques années. A cause de ces personnes, nos appartements ont subi une forte dévaluation et des organismes utiles ont déserté le quartier, comme les banques ou le laboratoire d’analyses. Nous espérons que le projet de rénovation du quartier fera disparaître de nombreux problèmes."

Lilia Ayari : "J'y suis heureuse depuis toujours"

Lilia Ayari, 16 ans, lycéenne, l'avoue : "La vie est agréable ici, j’y suis heureuse depuis toujours. Le quartier offre une grande convivialité, avec une ambiance extra. Les animations ne manquent pas et il y a de nombreux commerces de proximité et des écoles. Finalement, pour moi, le point noir reste la terrasse du Soleil Levant qu’il faudrait refaire en urgence".


DSC09362 (Copier).JPGMina Benslimane : "On a l'impression d'être un peu abandonnés"

Mina Benslimane, 54 ans, est médiatrice auprès des habitants. "Cela fait dix ans que j’ai aménagée dans ce quartier et je m’y trouve bien. Il y a une très bonne entente entre les gens, on s’y sent en famille car on se connaît tous. Le reproche qu’on peut faire et que depuis quelques années il y a beaucoup de laisser-aller et de nombreuses instances nous abandonnent : professions médicales, poste de police municipale, commerces,…

De plus, beaucoup de promesses, de la part d’administrations, élus ou autres, n’ont pas été suivies d’effet. On a l’impression d’être un peu abandonnés, sauf pour les charges payées pour nos appartements qui sont énormes, en particulier la taxe d’habitation, avec une insalubrité grandissante. Il faudrait des aménagements pour que le quartier redevienne comme avant et proposer du travail aux habitants, le fait d’habiter à Pissevin ne doit pas être une barrière".

 

Les commentaires sont fermés.