Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


29/09/2016

Pissevin - Les associations mises en lumière

DSC09295 (Copier).JPGToutes les associations de Pissevin étaient présentes.

Samedi, place Debussy, a eu lieu la huitième édition du Forum citoyen sous l’égide des bénévoles de l’Espace de coopération de Nîmes-Pissevin, soutenue par la Ville, le Département et l’Etat. Cette journée, devenue incontournable, permet aux habitants d’aller à l’encontre des associations du quartier, près d’une quarantaine, afin de se renseigner sur les très nombreuses activités qu’elles proposent en matière de sport, loisir, culture ou social.

« Il faut que les associations montrent tout ce qu'elles peuvent apporter au quartier, confie Raouf Azzouz, président des Mille couleurs, un des initiateurs de ce forum. Nous faisons le lien entre les habitants et les instances publiques. A Pissevin notre rôle est primordial. C’est pour cela aussi que les associations, qui jouent le rôle de délégation du service public, attendent plus de reconnaissance de la part des institutions. »

Les élus ont tenu à saluer l’initiative, comme Richard Tibérino qui se réjouit « que cet événement perdure car il montre une vie de quartier très riche alors que les habitants ne le savent pas toujours ». Amal Couvreur, vice-présidente du conseil départemental, déléguée aux contrats de ville et à la jeunesse, a tenu à saluer l'événement qui permet « de faire connaître le travail associatif à la population, de donner la parole aux habitants et d’être à leur écoute ». Françoise Bons, conseillère régionale représentant Carole Delga a souligné le côté humain de la démarche en affirmant le soutien de la Région : « Chaque demande d’association est étudiée, il n’y a pas de petits ou grands dossiers ».

Les habitants venus nombreux ont pu découvrir et se renseigner, à l’instar de Banaissa Bougtob, très intéressé : « Je découvre totalement les associations. J’en cherche une pour apprendre la langue française, que je maîtrise mal ». Cette année, étant donné le contexte sécuritaire, l’armée, la gendarmerie et les polices nationales et municipales n’étaient pas représentées.

Les commentaires sont fermés.