Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


19/08/2016

Pissevin - Ils disent non au terrorisme

DSC09108 (Copier).JPGJeunes et adultes ont voulu faire passer un message d'unité.

Vendredi 12 août, sur la place Debussy à Pissevin, l’appel lancé par l’association Espace de coopération de Nîmes-Pissevin (ECNP) et celle des Mille couleurs, pour un rassemblement en solidarité avec toutes les victimes du terrorisme, a été suivi par une soixantaine de personnes.

Les deux associations ont relayé l’idée d’Edmond Coute, adjoint au directeur du centre de loisirs jeunesse de la police nationale (CLJ), qui explique : « Les jeunes, ont été sensibles aux récents événements. Ils ont tous adhéré à cette idée de rassemblement. Nous avons voulu y associer tout le monde car c’est un mouvement citoyen ».

Les organisateurs voulaient faire passer un message fort contre le terrorisme, comme l’explique Soumia Hdoudou, la nouvelle présidente de l’ENCP : « Il faut effacer ensemble toutes les différences entre les personnes et nous rassembler sur ce qui nous unit. Cette mobilisation n’est pas celle des habitants d’un quartier prioritaire, c’est celle de Nîmois et Français que nous sommes, qui veulent témoigner leur solidarité et leur peine vis-à-vis des victimes du terrorisme. Face aux événements nous restons debout, et montrons notre attachement à l’être humain en lui-même et aux vrais valeurs républicaines ».

Pour Kheira, habitante du quartier, « Nous sommes là pour apaiser les jeunes et leur expliquer ce qu’est la véritable vie et qu’ils ne doivent pas croire aux mensonges divulgués ». Les nombreux jeunes présents ont lu des messages ou en ont écrits sur le mur installé pour l’occasion. Après une minute d’applaudissements en mémoire des victimes, les jeunes du CLJ ont chanté la Marseillaise reprise par tous les manifestants.

Véronique Gardeur-Bancel, élue municipale et départementale, a félicité l’initiative, « car il faut rester unis face aux évènements » et Raouf Azzouz, secrétaire des Mille couleurs, espère que « tous les quartiers prioritaires se mettent dans la même démarche car c’est la cohésion sociale qui est en jeu ».

Les commentaires sont fermés.