Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


26/03/2016

Pissevin - Echanges sur le racisme et la discrimination

DSC07461 (Copier).jpgLa banalisation des propos racistes a été abordée.

De nombreux habitants de Pissevin se sont donné rendez-vous, mardi 22 mars, à la salle Morise, pour parler et échanger sur le racisme et la discrimination, dans le cadre de la journée Regards croisés organisée par l’association des Mille couleurs, en partenariat avec la police nationale, sous l’égide du délégué à la cohésion sociale et la Licra.

Chacun a pu faire part de son ressenti ou de son vécu face à la situation quotidienne qui comporte certains travers comme le soulignait Philippe Mercier, vice-président de la Licra du Gard : « Dans les écoles ou dans la rue, il y a une banalisation des propos racistes, la même qu’on retrouve sur internet, ce n’est pas normal. Il faut savoir que nous n’avons pas le droit de parler comme ça. De plus, le racisme n’a pas de couleur. Nous sommes responsables du respect de la laïcité ».

Le capitaine Laporte, de la police nationale, a présenté le « discours réglementaire du racisme », comme il l’a défini, rappelant les règles, qui remontent à la Déclaration des droits de l’homme, et les sanctions encourues en cas de non-respect de celles-ci.

Après l’intervention de Bruno Fuster, délégué de la police nationale à la cohésion sociale, Raouf Azzouz, directeur des Mille couleurs, louait les mérites d’une telle journée : « Cela donne un sens à tous les mots que nous affichons de partout sur le thème fort de la fraternité. C’est bien que la police nationale vienne dans notre quartier pour aborder le problème du racisme et dialoguer avec les habitants ». Cette manifestation a été riche en enseignements de toutes sortes. 

Les commentaires sont fermés.