Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


25/02/2016

Saint-Césaire - Circulation, des riverains excédés

DSC07314 (Copier).jpgRichard Tibérino a écouté les doléances des riverains.

Les riverains de la rue de l’Espérance n’en peuvent plus : depuis la mise en place du nouveau plan de circulation dans Saint-Césaire, en novembre 2013, ils ont constaté un afflux très important de véhicules empruntant leur rue.  « Depuis la mise en sens unique d’une partie de la rue du Temple, les automobilistes qui vont vers la gare passent par notre rue, explique un habitant. C’est devenu une départementale. A cela s’ajoute la vitesse excessive de certains. Depuis l’interdiction de stationner dans cette rue plus rien ne freine les chauffards. »

Jeudi 18 février, ils avaient rendez-vous sur place avec Richard Tibérino, adjoint délégué à la sécurité, accompagné des responsables des services circulation, voirie et Divaq (Direction de la vie associative et des quartiers) . Le premier constat, d’après un comptage effectué il y a quelques semaines, fait état d’un trafic de 1 000 véhicules jour.

Richard Tibérino a émis une proposition acceptée par les riverains : il va leur être soumis un projet sur un stationnement en quinconce, afin de casser la vitesse et d’offrir plus de places de stationnement. S’il est validé il sera mis en place rapidement.

24/02/2016

Saint-Césaire - Les élus sous le feu des questions

DSC07305 (Copier).jpgLes habitants étaient attentifs aux explications des deux élus.

En acceptant l’invitation du président Elie, pour l’assemblée générale du comité de quartier, Richard Tibérino, adjoint délégué au quartier et Yvan Lachaud,  président de Nîmes métropole, ne s’attendaient sûrement pas à trouver mercredi soir, la salle de la rue de Mascard pleine à craquer. Dans une ambiance sereine ils ont répondu aux questions.

Concernant l’insécurité et la délinquance routière, Richard Tibérino  annonçait diverses mesures : « Une nouvelle caméra va être posée. Des procès-verbaux de stationnement sont dressés et leur coût est passé de 35 à 135 €, ce qui peut calmer ». Il a tenté de rassurer une personne qui dénonçait un trafic de drogue : « On s’attaque à chaque problème dès qu’on en a connaissance, celui-ci n’échappera pas à la règle ».

Pour le trambus T2 et Saint-Césaire qui semble oublié dans le projet, Yvan Lachaud expliquait : « Rien n’est figé, des réunions de concertation ont lieu. La gare SNCF doit changer de lieu et devenir une gare multimodale, il faut attendre que le projet aboutisse. »

Sur le projet Porte ouest Richard Tibérino informait qu’il y avait un comité de pilotage et « qu’à aucun moment on a parlé de lotissements. Ce ne sera pas le Mas Lombard mais une entrée de ville normale. » Le contournement ouest annoncé depuis bien longtemps devrait s’accélérer.

D’autres thèmes ont été abordés : le réaménagement du chemin du Mas de Cheylon, la déchetterie, et encore l’agrandissement du cimetière de Rouquairol, « Impossible car en zone inondable ».  Les habitants des Clos des Coqs et Gallines sont rassurés, le doublement du cadereau prévu rue Méliès ne sera pas à ciel ouvert. Quant au rehaussement de la butte, rue Louis Jouvet, Richard Tibérino espère une issue favorable.

Tout le monde avait bien mérité l’apéritif offert par le comité.

18/02/2016

Saint-Césaire : musiques en mosaïque : une formule gagnante

DSC07282 (Copier).jpg"La Truite" de Schubert était au menu, "à toutes les sauces".

Un spectacle dynamique, varié, entraînant, avec des artistes différents à chaque édition, voilà la formule magique de Musiques en mosaïque, « qui est sans fin », précise Jacques Boucomont, chanteur. Ce ne sont pas les très nombreux spectateurs venus assister à la sixième édition, jeudi soir au temple de Saint-Césaire, qui diront le contraire.

Durant une heure, plusieurs artistes se succèdent pour des représentations, courtes qui donnent le rythme, qui passent allègrement de la chanson à la musique. Jeudi, les d’Âmes de cœur, quelles voix !, étaient avec Hélène Castel, professeur au conservatoire de Nîmes, accompagnée de jeunes élèves de sa classe de basson.

Dès le début du spectacle le ton était donné avec un quatuor vocal interprétant dix variations humoristiques de la Truite de Schubert , celle-ci étant mise à « toutes les sauces », à la façon de Liszt, Weber, Wagner ou Mozart avec la « petite truite de nuit ». Un « bœuf » clôturait cette soirée exceptionnelle, malgré l’absence regrettée, pour raison de santé, de Rogelio Cremades, saxo qui a accompagné Dalida, Aznavour et Bécaud.

La septième édition aura lieu jeudi 14 avril au temple de la Fraternité, rue Antoine Delon, 19h 30.

15/02/2016

Pissevin - Une exposition pour expliquer la citoyenneté

DSC07269 (Copier).jpgLes échanges ont été enrichissants.

Il n’est pas toujours facile d’expliquer les mots citoyenneté et laïcité. C’est ce qu’essayent de faire l’association des Mille couleurs et l’association républicaine des anciens combattants (Arac), à travers une exposition sur la citoyenneté dont l’inauguration a eu lieu mardi 9 février, à la salle Morise de Pissevin.

A travers l’événement, l’objectif d’offrir un accès à la culture pour tous à Pissevin est bien là, comme l’explique  Raouf Azzouz, directeur des Mille couleurs : « Cette exposition, comme permet un enrichissement culturel. Nous voulons que cette salle soit un lieu rassembleur pour les gens du quartier, qu’elle leur permette de s’instruire, lire et travailler ensemble ».

De la Révolution, période à laquelle a été défini le mot citoyenneté, à aujourd’hui, cette exposition permet de façon à la fois simple et très explicative, de réfléchir au véritable sens des deux mots. « Ce qui importe c’est la mémoire, confie Pierre Clec’h, président départemental de l’Arac. C’est pour cela que les connaissances sur la citoyenneté sont essentielles».

« Au cours d’une exposition sur la première guerre mondiale, on s’est rendu compte qu’il y avait un manque sur la citoyenneté », confirme Myriam Martinez, directrice départementale de l’office des anciens combattants.

Valérie Rouverand, déléguée à l’enseignement scolaire, saluait l’initiative : « Je m’inscris totalement dans cette démarche sur la citoyenneté et la laïcité. En période périscolaire, nous allons étendre aux groupes scolaires nîmois une activité sur ces thèmes car il y a beaucoup à faire. C’est le début de nombreux projets de sensibilisation , notamment dans les quartiers qui se sentent enfermés. C’est à nous, partenaires de l’éducation de parler des valeurs républicaines ». 

14/02/2016

Saint-Césaire - Sur tous les tatamis

DSC_0016 (Copier).jpgLes grands, fiers de leurs médailles.

Le judo-club de Saint-Césaire est une excellente école de judo, reconnue régionalement,  qui enseigne auprès des jeunes toutes les valeurs qu’apporte ce sport.  Aussi, ces derniers apportent toute leur technique et fierté pour briller dans les diverses compétitions auxquelles ils participent. Samedi 30 janvier, c’est au tournoi interclubs organisé par le judo-club de Bezouce qu’ils se sont illustrés. En présence de quatre-vingts concurrents, venus également de Saint-Gervasy et Poulx, ils ont obtenu de nombreuses médailles, pour la plus grande joie de leurs entraîneurs et de leurs parents.

Des jeunes talents qu’on risque de retrouver au plus haut niveau, dans quelques années. Les cours ont lieu au gymnase Gaston-Lessut, le mercredi (14 heures pour les 4 – 7 ans, 15 heures pour les autres) et le samedi (10 heures pour les plus petits, 11 heures pour les autres).

Contact : 06 02 62 92 84.

Plaine du Vistre - Vitesse et sécurité routière en cause

DSC07254 (Copier).jpgLes riverains ont été attentifs aux annonces des élus.

Vendredi 5 février a eu lieu, au mas Affortit, l’assemblée générale du comité de quartier de la Plaine du Vistre et de Saint-Césaire. Ce quartier périurbain entend bien préserver « sa spécificité agricole » comme insiste Jean Sonderer, son président.

Situé au carrefour de plusieurs axes de dessertes de villages et du chemin Sous-Fondame très fréquenté, la délinquance routière y est importante. Les riverains demandent depuis longtemps la limitation de vitesse sur tout le chemin du Mas de Cheylon, la création d’un giratoire à l’intersection du chemin Sous-Fondame. Richard Tibérino, adjoint et conseiller départemental, a promis son appui sur ce dossier auprès du conseil départemental et Bernard Sérafino, responsable de la sécurité de la Ville, annonce des contrôles répressifs.

Bernard Angelras, délégué à la propreté urbaine, a pris en compte le mauvais entretien des fossés et la pollution due à de nombreux plastiques émanant d’une société proche. Il y aura également, des rappels à l'ordre pour ceux qui ne nettoient pas leur terrain. Quant au problème des constructions illicites, les premières sanctions devraient tomber. « Maintenant on travaille en relation étroite avec la procureure qui est à l’écoute de ces problèmes », informe Marie-Reine Delbos, déléguée à l’urbanisme.

Bernard Sérafino insiste sur l’évolution du traitement des dossiers : « Avant le circuit pour était long et lourd. Aujourd’hui, avec le groupe de traitement de la délinquance et la participation d’ERDF, cela va mieux et les premières mesures vont arriver ».

Avant d’inviter les participants à l’apéritif, Jean Sonderer a rappelé, avec humour et un peu de fierté, « la visite récente d’un ancien président de la République venu déguster, lui qui ne boit jamais, un verre de vin du domaine du Petit Romain ».

Saint-Césaire - Assemblée générale du comité de quartier

Le comité de quartier tiendra son assemblée générale le mercredi 17 février à 18 heures, à la salle municipale, rue de Mascard. Si la première heure est réservée, de façon statutaire, aux adhérents, le président Elie invite tous les habitants de Saint-Césaire et du Mas Roman, à venir débattre, avec les élus et responsables, des problèmes du quartier, à partir de 19 heures.