02/05/2015

Saint-Césaire : le Périscope en immersion au lycée Jules-Raimu

DSC04563 (Copier).jpgElèves et enseignants devant les boîtes aux lettres animées. 

Durant cinq semaines, le théâtre du Périscope a demandé à des acteurs de la troupe La Hurlante de s’immerger dans l'univers du lycée Jules-Raimu. Le but d'une telle résidence d’artistes ? Sensibiliser les élèves au travail des compagnies de théâtre de rue et de les faire participer. Un pari pas forcément évident dans un établissement accueillant des formations professionnelles.   

Au cours de ces semaines, entre présentation, travail et ateliers de rencontre avec les élèves, sur une thématique peu évidente au départ, la folie, les acteurs ont réussi ce pari. « Les inquiétudes du départ, compte tenu de la thématique, ont été vite dissipées devant le grand intérêt porté part les élèves, deux-cent dix exactement, ce qui est formidable », explique Myriam Martellucci, enseignante et référent culture de l'établissement.

Pour certains élèves l’implication a été totale : acteur, aide à l’écriture et même création d’éléments scénographiques, des boîtes aux lettres animées. Déjà en janvier, les comédiens de La Hurlante s'étaient produits en spectacle dans le lycée. Cette initiative, véritable réussite, est également due à l'adhésion et l'implication de tous les responsables et enseignants.« Ce projet a permis de libérer certains élèves, reconnaît Eric Gélis, le proviseur. On essaye de leur donner un maximum de responsabilité et d’autonomie ».     

Cette résidence d'artistes, financée par Conseil régional, la Direction régionale des affaires culturelles et la Délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle du rectorat, va se poursuivre en dehors des murs du lycée. certains jeunes artistes en herbe, ils vont se produire avec le Périscope, le samedi 2 mai, dans la grande déambulation qui aura lieu au quartier Gambetta : les habitants seront invités, durant une heure, et gratuitement, à rechercher leur petit grain de folie.

Rendez-vous au point de départ, le Périscope, à 18 heures.

Les commentaires sont fermés.