Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


21/04/2015

La Bastide : Gérard Valette de nouveau en selle

DSC04512 (Copier).jpgGérard Valette, fondateur de l'association en 1980, avec une partie de sa jeune équipe.

Après une courte période de retrait, Gérard Valette est redevenu président de la Tour Magno gardiano. Fondateur de l’association en 1980, avec d’autres comparses, il en a été le président durant 33 ans.

« Mon prédécesseur (Ndlr : Claude Comte) a eu des soucis de santé. J’ai repris les rênes il y a un an. Malgré mon âge et les soucis qu’occasionne la gestion d’une telle structure, je veux aider le sensationnel noyau de jeunes qui s’est constitué et dont la volonté est de redynamiser l’association. »

La Tour Magno gardiano perpétue les traditions camarguaises qu’elle veut, aussi, faire découvrir aux néophytes, jeunes et moins jeunes et à tous les amoureux de chevaux et de taureaux. Cours de monte du cheval Camargue ou tri de bétail, tout y est enseigné. Des cours sont dispensés aux plus jeunes, l’initiation se faisant sur des poneys.

« Certains éleveurs ou manadiers ont appris chez nous, explique Gérard Valette, ainsi que de nombreux cavaliers de manades. » Un élan nouveau a été créé, même si des décisions gouvernementales ne font pas les affaires du club : « Avec la mise en place du nouveau rythme scolaire, on a perdu 100 heures de cours par mois », reconnaît Gérard Valette.

Sous l’impulsion des jeunes, l’association sera présente dans de nombreuses fêtes de la région, notamment, durant la féria, aux Jardins de la fontaine et à la féria des enfants, avec les poneys. A la Bastide, deux grandes manifestations sont prévues ce mois-ci : une découverte du tri de taureaux et de l’équitation Camargue, le dimanche 19 avril et le traditionnel concours open, prévu le 26 avril. Deux premières dates à retenir pour découvrir, redécouvrir les traditions de notre région, ou participer aux épreuves, dans une ambiance chaleureuse.

Contact : tourmagnogardiano@wanadoo.fr.

Les commentaires sont fermés.