22/02/2015

Cadereau - La carrosserie, un rêve d'enfant

DSC04256 (Copier).jpgMaxence, stagiaire, Nicols, Kevin Pereira et Antoine, son père.

Depuis le 1er janvier 2015, Kevin Pereira, 25 ans,a pris les rênes du garage du Cadereau, situé rue du Mail à Nîmes, qui propose mécanique et carrosserie. La passion et la ténacité sont à l'origine de cette histoire peu banale.

Dès onze ans, il s'éprend du métier de carrossier en voyant travailler, déjà au garage du Cadereau, son père, Antoine. Il veut en faire son métier, contre l’avis de son père qui y voit « un métier aux conditions difficiles et exposé à la nocivité des produits ». Après l’obtention d’un BEP en électromécanique « pour faire plaisir à papa », sa passion va reprendre le dessus. Apprentissage et formation le ramènent à l’atelier qu’il a toujours connu et dont le propriétaire, Pascal Di Maggio, souhaite souffler un peu et profiter de sa famille.Connaissant les qualités de Kevin et son professionnalisme, il lui propose de reprendre le garage. « J’ai toujours eu un tempérament d’entrepreneur, alors c’est un rêve qui se réalise, avoue Kevin. Ici c’est une histoire de cœur. En plus, comme employé, j’ai gardé mon patron qui fait presque partie de ma famille, ça me rend plus heureux ».

Depuis, les choses évoluent rapidement : l’atelier mécanique a été refait, la partie carrosserie va l’être. Un carrossier va venir renforcer l’équipe actuelle, deux mécaniciens et un carrossier, la papa. Généreux par nature et en juste retour des choses qu'il a eues, Kevin offre aussi une chance à des stagiaires. Un plus a été apporté au niveau des services, trois véhicules de prêt sont disponibles. Tout cela pour un meilleur accueil de la clientèle « à qui on doit du respect et d’excellentes prestations », ajoute Kevin. Le jeune entrepreneur va également développer la vente des véhicules d’occasion.

Garage du Cadereau, 48 rue du Mail, Tél. 04 66 64 65 60.

Saint-Césaire - Vide-greniers

Le comité de quartier organise son premier vide-greniers de l’année, le dimanche 1er mars, sur le stade de la rue de Mascard, de 8 heures à 18 heures. L’accueil des exposants se fera dès 6h 15. Le prix est de 5€ par emplacement, gratuit pour les adhérents du comité. Il n’y pas de réservation pour cette manifestation, prévient le comité. Les chineurs sont attendus très nombreux. 

19/02/2015

Saint-Césaire - Assemblée générale du comité de quartier

Le comité de quartier de Saint-Césaire - Mas Roman tiendra son assemblée générale le mercredi 25 février à 18 heures, à la salle municipale, rue de Mascard. Si la première heure est réservée, de façon statutaire, aux adhérents, le président Elie invite tous les habitants de Saint-Césaire et du Mas Roman, à venir débattre, avec les élus et responsables, des problèmes du quartier, à partir de 19 heures.

Ville Active - Les mutualistes cheminots préparent l’assemblée générale nationale

DSC04248 (Copier).jpgPierre Peyre, 2e à gauche, a annoncé l'assemblée générale nationale.

Les membres de la section nîmoise de la Mutuelle générale des cheminots (MGC) ont tenu leur assemblée générale, samedi 14 février, à la résidence mutualiste, en Ville Active. Le président Pierre Peyre, se félicitait de la bonne santé de la mutuelle et indiquait qu’aucune nouveauté n’était apparue, en attendant les circulaires pour la mise en application du décret relatif aux contrats responsables.

DSC04252 (Copier).jpgPuis il annonçait que, pour la première fois depuis sa création, la mutuelle confiait l’organisation de son assemblée générale nationale à la section de Nîmes. « C’est un honneur mais aussi un gros événement qui demande une importante préparation en amont. Nous accueillerons 450 personnes venues de 130 secteurs de France. » L’événement aura lieu les 11 et 12 juin, à l’hôtel Atria.

18/02/2015

Saint-Césaire - Quand la passion pour l’automobile devient une histoire de famille

DSC04240 (Copier).jpg

Michel Fuster cède la place à son gendre, Didier Porté. 

L’heure de la retraite a sonné pour Michel Fuster. Ancien mécanicien, il a travaillé pour des marques réputées, il connaît par cœur tout ce qui touche aux pièces détachées. Pour vivre une autre expérience, en janvier 2000, il prend la gérance de Sodifi, magasin d’accessoires automobiles situé route de Rouquairol, à Saint-Césaire.   « J’ai passé seize ans de pur bonheur, avoue-t-il. Ce qui fait la force de cette petite entreprise, c’est le contact familial et les conseils qui sont donnés aux clients, dont beaucoup sont devenus des amis, et des prix attractifs. J’ai affaire surtout à des particuliers, pas tous chevronnés. En plus, cela me fait plaisir, c’est la satisfaction du client qui prime. L’étroitesse des locaux n’est pas un handicap. Je suis livré deux fois par jour, la pièce que je n'ai pas arrive dans la journée ou le lendemain. » Cependant, le 1er mars, sa belle aventure arrivera à terme. « Je pars en CDI, congés à durée indéterminée », confie-t-il avec un très large sourire et un peu de tristesse.

Pour la transmission de l’entreprise familiale, la courroie était toute trouvée. Son gendre, Didier Porté, ancien technicien supérieur chez Renault et ancien expert automobile, relève le challenge. « Je désirais depuis longtemps mettre mes idées et mon énergie dans une entreprise personnelle. Mon beau-père m’en offre l’occasion, je la saisis avec joie. » Avec lui, jeune génération oblige, ce sont aussi des idées novatrices qui arrivent. « Je souhaite développer l’entreprise en créant un service de livraison, pour toucher aussi les professionnels. Pour cela, j’envisage de recruter une personne dans un premier temps, et peut-être deux », amateurs et professionnels sont avertis.

Sodifi, 292 route de Rouquairol, tél. 04 66 29 85 84.

14/02/2015

Plaine du Vistre - Sécurité, constructions illicites et assainissement au menu de l’assemblée du comité

DSC04234 (Copier).jpgLors de cette réunion, il a aussi été question de vitesse excessive et de dépôts d'ordures sauvages.

Les habitants se sont retrouvés au mas Affortit, vendredi, pour l’assemblée générale de leur comité de quartier. Pas moins de neuf élus ou responsables de services étaient présents, ainsi que Jean-Claude Mazaudier, maire de Saint-Chaptes, délégué à l’assainissement à Nîmes-Métropole. Après avoir remercié les élus, en particulier Catherine Jehanno, le président Jean Sonderer donnait la parole aux riverains qui, de façon calme mais ferme, ont fait part de leurs inquiétudes.

Vitesse excessive, difficulté pour les agriculteurs de se rendre sur leurs terres ou sortie dangereuse du chemin Sous-Fondame vers celui de Cheylon, donnaient le ton. « Le conseil général refuse de faire un rond-point à cet endroit », expliquait Richard Tibérino, adjoint à la sécurité. Dans la foulée, il a tenu à aborder le problème des constructions illicites qui sont érigées dans tous les quartiers sud. « La Ville établit des procédures qui ne sont pas suivies par la justice. Ce soir, il manque l’Etat et je le regrette, poursuit l’élu. Je propose de créer une commission réunissant les polices, municipale et nationale, la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer) et un adjoint au procureur de la république, afin que tous les dossiers soient vraiment suivis. Il faut demander un rendez-vous à la préfecture pour évoquer ce ras-le-bol, je suis prêt à être à vos côtés ce jour-là. »

Les dépôts d’ordures sauvages sur les terres agricoles, les vols de récoltes ou de matériels et engins agricoles, faisaient l’objet de vives remarques. Assainissement et Spanc (Service public d'assainissement non collectif) ont été évoqués. « Quand le pluvial sera repris, nous ferons une tranchée d’assainissement sur laquelle vous pourrez vous brancher », a précisé Jean-Claude Mazaudier. C'est avec la galette des rois que s'est terminée la réunion.

11/02/2015

Mas Roman - Des quais-bus aux normes

DSC04217 (Copier).jpgEn direction de l'hôpital, le quai se situe, désormais, près de la rue Jules-Renard.

Beaucoup de riverains se questionnent sur les travaux en cours, avenue Joffre, aux abords de la place Gallieni. Il s’agit de la mise aux normes des deux quais-bus de la ligne F qui s’y trouvent, pour  faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Ces quais auront une longueur de vingt mètres, contre quinze actuellement, permettant la réception de bus articulés, il faut certainement prévoir l’avenir. Il est à noter que, si dans le sens Carémeau vers le Chemin-Bas-d'Avignon l’emplacement n’a pas changé, dans l’autre sens, pour aller en direction de l’hôpital, le quai a été déplacé. Les usagers devront se rendre près de la rue Jules-Renard. Les places libérées par l’ancien quai serviront au stationnement.