Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


31/01/2015

Saint-Césaire - Nouvelles places de parking place du Griffe

DSC04171 (Copier).jpgGérard Elie, président du comité de quartier, a un avis partagé.

A Saint-Césaire, le problème du stationnement a toujours largement alimenté le débat, surtout lorsqu’il a été question de rénover la place du Griffe. Entre la mise en valeur du lieu et la demande pressante des commerçants pour des emplacements supplémentaires, les échanges ont été passionnés.

Depuis quelques jours, de nouvelles places de parking ont été matérialisées, face au bar-restaurant et à la supérette. Pour Richard Tibérino, adjoint délégué au quartier, cette mesure s’imposait : « Le centre du village  se développe avec l'arrivée d'une superette, d'un imprimeur, de la pédicure et d'une kiné. C'est une chance pour Saint-Césaire ! Il était donc normal pour faciliter, l'accès de leur clientèle, de créer ces quelques places supplémentaires de parking tout en préservant le cachet ‘ancien’ de la place du Griffe ».

Vincent Gauthier, propriétaire du bar du Griffe, n’y voit que des avantages : « Il fallait ces places, c’est vraiment un bien pour tous les commerces. Concernant la circulation, l’esprit village, qui règne à Saint-Césaire, doit être respecté, les gens doivent rouler lentement ».

Gérard Elie, le président du comité de quartier a, quant à lui, une analyse plus nuancée : « Cette matérialisation autorise officiellement le stationnement qui existait, bien qu’interdit à cet endroit. On verra dans le temps si la mesure est bénéfique, mais je crains que le phénomène des voitures ventouses s’aggrave. Je comprend la demande des commerçants, mais, à l’origine, la place n’a pas été conçue pour recevoir le nombre important de voitures que possèdent aujourd’hui les riverains. Le problème prend de l’importance quand s’ajoutent les véhicules ‘extérieurs ‘, c’est insoluble. »

Cette mesure va-t-elle amener la sérénité sur le sujet ?  

22/01/2015

Saint-Césaire - Début d’année festif pour les aînés

DSC04129 (Copier).jpgLa présidente du club, Lucie Maire, à droite, a été honorée.

Aux Violettes, le club des aînés de Saint-Césaire, le repas de fin d’année s’est transformé en celui de début d’année. En ce vendredi 16 janvier, dans la salle de la rue de Mascard, tous les problèmes de chauffage, cause de l’annulation dudit repas en décembre, étaient oubliés.

DSC04132 (Copier).jpgC’est avec un enthousiasme et un dynamisme à toute épreuve que Lucie Maire, la présidente, a accueilli tous les convives. « C’est l’occasion de réunir une grande famille, plus de soixante personnes aujourd’hui, pour une belle journée festive, explique-t-elle. Je remercie tous les élus qui ont tenu à faire partie de la fête. » Le traiteur avait concocté un repas digne de l’événement , « avec la traditionnelle bûche de Noël, qui était initialement prévue, précise Lucie Maire avec humour ».

Richard Tibérino, adjoint délégué au quartier, était tout aussi ravi de la manifestation : « Cela fait quatorze que je viens à cette manifestation et c’est toujours avec autant de plaisir. C’est un moment fort agréable et très convivial. Lucie Maire est entourée d’une très bonne équipe et le club est de plus en plus dynamique ». La journée s’est terminée sur des pas de danse. 

20/01/2015

Mas Roman - Quand Charlie déclenche la ruée

DSC04105 (Copier).jpgVincent Garcia et le journal tant demandé.

Comme partout en France, la parution de Charlie Hebdo a créé l’effervescence, mercredi 14 janvier, chez Vincent Garcia, le sympathique propriétaire du tabac-presse du Mas Roman, faisant même la une de  Tv Sud qui, par l’intermédiaire de son journaliste Christophe Chay, voulait s’informer du comportement des Nîmois sur le sujet.

DSC04104 (Copier).jpgLe buraliste a commenté la grande agitation qui régnait dès l’ouverture du magasin. « Tout le monde voulait Charlie Hebdo, c’était de la folie dès 6 h 30. Tout est parti très vite. Mais des approvisionnement vont avoir lieu tous les jours, tous les lecteurs seront servis. Par élan de solidarité, au-delà du premier tirage, nous nous engageons à reverser tous les bénéfices de toutes les éditions à paraître. » 

Pour lui, qui est aussi président départemental de l’Union des diffuseurs de presse, cela montre aussi que la presse écrite suscite un nouvel engouement. « A travers cet événement tragique on se rend compte du rôle très important qu’elle joue et au fait que les gens aiment et reviennent au ‘papier’. Le jeudi, après la catastrophe, toute la presse qui a relaté l’événement s’est vendue. Je n’avais jamais vu ça.» Mercredi, tout le monde était Charlie.

11/01/2015

Saint-Césaire - Des débats au Clos des Coqs

DSC04049 (Copier).jpgLe président Charlot, au centre, a fait état de la bonne santé de l'association du lotissement.

L’association du clos des Coqs a tenu son assemblée générale, mercredi 7 janvier, dans la salle municipale de la rue de Mascard. Ce lotissement a gardé une entité à part dans la structure urbaine nîmoise. Comme l’a rappelé Yves Charlot, son dynamique président, « si la voirie est passée au domaine public, nous avons tenu à garder sous notre tutelle deux espaces verts, afin de protéger le bien-être qu’ils offrent aux résidents et la plus-value qui en découle pour le lotissement. Ils servent aussi de cadre exceptionnel à notre repas annuel ou à différentes animations  ».

Au cours de la réunion, divers problèmes ont été évoqués, comme l’état déplorable de la chaussée de la rue Louis-Delluc.

DSC04039 (Copier).jpgCertaines réalisations ont apporté leur lot de satisfactions, comme la signalisation au sol, refaite dans les endroits dangereux, ou la remise en état de panneaux signalétiques. Le problème de la sécurité a fait l’objet d’un débat particulier. « Depuis trois ans, notre lotissement connaît un peu plus de calme, même si on a encore constaté deux incidents en 2014, ainsi que des excès de vitesse et des dérapages volontairement incontrôlés. Cette amélioration est due en grande partie à la présence de la police municipale, que nous remercions vivement, et au contact permanent que nous avons avec ses représentants, dont un est présent ce soir. La présence de caméras joue également un rôle hautement dissuasif. Plus surprenant, la Fête des voisins contribue à cette dissuasion, les gens se connaissant mieux, une ‘vigilance voisins’ est née. »

Après avoir indiqué les différentes dates d’un calendrier festif chargé, les Coqs savent ce que convivialité veut dire, le président Charlot invitait l’assistance à partager la galette des rois.

09/01/2015

Acte atroce !

je suis charlie.jpg

02/01/2015

Bonne année 2015

Vous êtes toujours plus nombreux à lire ces pages et je vous en remercie. Je tiens à vous adresser, à l'aube de cette année 2015, tous mes vœux de bonheur, qu'elle vous apporte ce que vous désirez le plus, ponctué d'instants de bonheur partagé et d'une sérénité dans toutes les épreuves.

Comme depuis bientôt 6 ans, grâce à vos informations, remarques ou manifestations que vous organisez, je vais m'attacher à faire partager l’événementiel et l’histoire des quartiers ouest de Nîmes, de Saint-Césaire à la plaine du Vistre (en passant par Pissevin, Carémeau, la route de Sommières et la Bastide), à des milliers de lecteurs et d’internautes.

Ensemble continuons à mettre en lumière tout ce qui fait la vie de ces quartiers, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne année 2015.