16/02/2014

Plaine du Vistre : satisfactions et inquiétudes des riverains

DSC00947 (Copier).jpg

Le président Sonderer, au centre, a évoqué les avancées et les problèmes.

Le comité de quartier de la plaine du Vistre a tenu son assemblée générale vendredi, au mas Affortit. Jean Sonderer, président du comité, a d'abord remercié les riverains, venus nombreux ainsi que les élus présents, dont deux de la ville de Milhaud. « Notre comité est à la limite de la commune de Milhaud, nos problèmes sont étroitement liés. » Il a rappelé les avancées obtenues par le comité : éclairage et goudronnage du chemin du mas-Sagnier, pose de ralentisseurs au chemin Sous-Fondame et aménagement paysager du rond-point séparant les RD 13 et 613.

DSC00948 (Copier).jpgLes riverains, partagés entre satisfactions et inquiétudes, veulent que cette zone agricole soit protégée. Ils ont fait part de leurs craintes liées aux problèmes croissants. L’insécurité routière était au cœur du débat - le chemin du mas de Cheylon est très dangereux - ainsi que l'insécurité des personnes, les agressions accompagnées de casses de véhicules étant jugées nombreuses.

Le quartier est aussi confronté aux problèmes de constructions illégales et de prostitution. Les déchets verts et les arrachages posent également problème : l’écobuage est interdit aux agriculteurs sans qu’ils ne comprennent pourquoi. Pour Richard Tibérino, adjoint à la sécurité et délégué au quartier, chaque problème est différent car les intervenants ne sont pas les mêmes. « La police municipale a multiplié les rondes. En ce qui concerne les constructions illégales, il manque chaque fois la décision du patron de la DDTM (direction départementale des Territoires et de la Mer, NDLR). Cependant, Nîmes-métropole a signé un protocole avec la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural, NDLR), désormais les terrains ne seront vendus qu’aux agriculteurs. Quant au problème de la vitesse, nous étudions des solutions avec le conseil général. »

Les commentaires sont fermés.