Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


26/01/2014

Saint-Césaire - L'urbanisation a eu raison des derniers ceps tortueux

DSC00852 (Copier).jpgLe dernier lopin de vigne a cédé sa place aux habitations.

La dernière parcelle de vigne saint-césairoise a vécu. Ce lopin de terre, cultivé avec amour par son propriétaire, était niché entre la route de Rouquairol et le chemin du Lavoir et représentait, en quelque sorte, l’icône du riche passé de Saint-Césaire, son vignoble.

Durant de nombreuses années, dans ce lieu situé près de la gare ferroviaire, la vigne s’est offerte à la vue des passants, arborant ses parures vert, pourpre ou or, selon la saison. L’urbanisation a eu raison des ceps tortueux. Ce sont en effet sept villas qui vont occuper l’espace.

Après la création de la zone industrielle et des lotissements du Mas Roman en lieu et place des champs de vignes et après que la cave coopérative a laissé sa place à un bassin de rétention, c’est un peu plus d’histoire du village qui s’en va.

Les commentaires sont fermés.