Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


30/10/2013

Saint-Césaire - Concert de musique sacrée

Composition1.jpgC’est dans l’église de Saint-Césaire que sera donné, dimanche 3 novembre à 17 heures, un concert exceptionnel de musique sacrée.

 

Georges Gabarel, organiste à l’église Saint-Paul à Nîmes, accompagnera la soprane Christine Capieu-Robrieux et le baryton-basse Charles Whitfield, avec au programme des œuvres de Bach, Saint-Saëns ou Mendelssohn. 

 

Un spectacle à ne pas manquer.

26/10/2013

Mas Roman - Vide-greniers chanceux

DSC00180 (Copier).jpgLes chineurs étaient nombreux place Gallieni.

Le quartier de Saint-Césaire et Mas Roman bénéficie-t-il d’un climat local ? C’est ce que commencent à penser, avec un grand sourire, les membres du comité de quartier. Alors que tous les vide-greniers étaient annulés en raison de la météo maussade, ils ont maintenu l’animation prévue au Mas Roman. Si, en début de matinée,  quelques gouttes ont laissé craindre le pire, les exposants et le chineurs ont pu s’adonner à leur passion. « Nous avons déjà vécu cette situation lors du grand déballage du mois de septembre, précise Gérard Elie. Le ciel devait nous tomber sur la tête, il n’en a rien été. Nous avons suivi notre bonne étoile. Une fois encore, la chance a été de notre côté, pourvu que ça dure ».

Sans connaître le succès  des précédentes éditions, ce sont tout de même quatre-vingt exposants qui étalaient leurs trésors sur la place Gallieni, pour le plus grand plaisir des visiteurs venus nombreux. Jacqueline et Denis Castel sont des passionnés : « Je recherche des livres, confie Jacqueline, alors que mon mari s’intéresse aux outils. Ce n’est pas un ciel gris qui peut nous décourager ». Dimanche soir, les organisateurs étaient soulagés.

25/10/2013

Mas Roman - Un air de printemps

DSC00206 (Copier).jpgUn cerisier en fleurs fin octobre ? un phénomène rare mais... poétique.

Cette année 2013 réserve de nombreuses surprises au niveau météorologique. Les cultures et la végétation, jusque dans la ville, s’en trouvent déboussolées !

Après un printemps très pluvieux,  les cultures, dont la vigne, privées de soleil ont accusé quinze jours à trois semaines de retard sur le calendrier des récoltes.

aujourd'hui, l'été indien, qui enchante les humains toujours avides de chaleur, bouscule et perturbe à nouveau la végétation, comme en témoigne la photo de ce cerisier en fleurs, prise lundi dernier au Mas Roman. Ce phénomène, très rare, n’est pas forcément signe de bonne nouvelle pour l’arbre. Il a cependant le mérite de mettre un peu de couleur dans la grisaille et un supplément de... poésie.

22/10/2013

Saint-Césaire - La Grande lessive des couleurs

DSC00173 (Copier).jpgEmmy, Marie et Catherine, trois jeunes talents affichés.

Les enfants de l’école maternelle Yvette-Panafieu de Saint-Césaire ont exposé, jeudi, leurs œuvres lors de la Grande lessive. C’était, pour ces artistes débutants, une première approche dans le tri des couleurs.

« Les couleurs représentent le thème de cette manifestation. Nous avons initié les petits et les moyens à l’utilisation des couleurs primaires, à partir de dessins exécutés à la gouache et à l’encre. Pour l’inspiration, nous avons fait appel aux œuvres d’Andy Warhol, qui jouent sur les couleurs inversées », explique Floriane la directrice de l’école.

DSC00170 (Copier).jpgLes classes des moyens ont aussi abordé le mélange et l’application des couleurs secondaires, avec Picabia comme référence. Anne-Christine Blachère, enseignante, en souligne les raisons : « Une exposition des œuvres de Picabia, à Alès, nous a donné des pistes de travail. Cet artiste est une figure incontournable de l’art moderne. Les enfants retiennent les nombreuses couleurs qui composent ses tableaux, c’est pour eux une bonne approche de la peinture ».

Les enfants ont aussi beaucoup apprécié de peindre à l’œuf, à la méthode médiévale, technique de la tempera. Lorsqu’ils seront adultes, l’art pictural tiendra peut-être le premier rôle pour tous ces jeunes talents, mais le temps fort de la journée, dixit Marie élève chez les moyens, a quand même été le moment du goûter : « J’adore les crêpes ! »

Crêpes, gâteaux et autres friandises étaient proposées par l’association des parents d’élèves A Nîmes Toi, aidée de parents, qui a apporté tout le soutien logistique nécessaire à la réussite de ce genre d’événement.

21/10/2013

Saint-Césaire – Une famille a l'épreuve du métal

DSC00148 (Copier).jpgMathieu, Cédric et Jean Hourmaire sur une œuvre en préparation.

Dans son atelier, Jean Houmaire, défie la grandeur. Dans la dimension, du plus petit au plus grand, où dans le concept et sa réalisation, tout est prétexte à challenge pour ce métallier. Passionné dès son plus jeune âge, voilà trente-cinq ans qu’il exerce son métier. « Je suis serrurier-forgeron de formation, explique l'artisan. C’est un métier plus que passionnant qui laisse une place importante à la création. Tel un bijoutier ou un couturier, je propose mes pièces uniques. »

Outre les réalisations traditionnelles, portes, grilles, pergolas ou vérandas, Jean Houmaire s’est spécialisé dans la réalisation d’escaliers de métal qui sont de véritables œuvres d’art. « Je propose à mes clients du sur-mesure. Grâce à l’informatique, je leur présente le projet en 3D. Simple, hélicoïdale ou à limon central, chaque pièce est unique, comme le garde-corps qui l’accompagne. Pour ce dernier, la découpe au laser permet de donner libre cours à l’imagination, toutes les formes étant réalisables. »

Quelques pièces impressionnent par leur taille, difficile de les imaginer ailleurs que dans l’atelier et pourtant : « Tout est fait pour être démonté et remonté sur le chantier. Notre clientèle est composée de professionnels et de particuliers, ce qui représente un éventail de demandes très large. On s’adapte à toutes les situations et à chaque exigence », poursuit-il.

Conscient que pour lui l’aventure s’arrêtera un jour, il est fier de transmettre son savoir à ses fils, Mathieu et Cédric. « Pour leur assurer un avenir, car le métier en a, et leur faire partager ma passion. » A voir l’énergie déployée par ses deux enfants, il ne fait aucun doute que la relève est prête.

Art Métal, 270 avenue du docteur Fleming à Saint-Césaire, 06 29 59 45 93, www.art-metal-pere-fils.fr

17/10/2013

Mas Roman - Vide-greniers

DSC05248 (Copier).jpgLe comité de quartier de Saint-Césaire - Mas Roman organise son traditionnel vide-greniers d’octobre au Mas Roman. Il donne rendez-vous à tous les chineurs, place Gallieni, le dimanche 20 octobre, de 8 heures à 17 heures.

« Les exposants qui ont eu la prudence de réserver peuvent être heureux car nous n’avons plus un emplacement disponible », prévient Gérard Elie, président du comité. Ce vide-greniers, comme les autres organisés à Saint-Césaire, est très prisé.

16/10/2013

Pissevin : l’école Henri-Wallon a désigné ses participants au cross de la ville

DSC00117 (Copier).jpgDès le départ, les élèves affichaient leur motivation.

Pour 138 écoliers de l’école Henri-Wallon, des classes CE2, CM1 et CM2, l’enjeu était de taille vendredi après-midi. Il s’agissait d’obtenir une qualification pour le cross de la ville de Nîmes. Réunis par tranches d’âge et de sexe, ils participaient à l’épreuve sélective, une occasion de montrer leur esprit sportif et leurs capacités physiques, « mais aussi de sortir du contexte scolaire, en découvrant le cross et, plus généralement l’athlétisme, explique Franck Philibert, directeur de l’école. C’est un événement exceptionnel qui a nécessité de nombreuses heures de préparation. Outre une fête pour l’école, c’est un bon test pour les élèves qui apprennent à se connaître. »

DSC00126 (Copier).jpgSofiane, élève de CM1, fait partie des plus acharnés : « C’est stressant car la garrigue est grande, mais je suis combatif. J’espère faire partie des plus méritants. J’aimerais faire de l’athlétisme, mon idole est Usain Bolt ». Tout au long des 1 000 m du parcours tracé sur la colline aux Oiseaux, les jeunes sportifs étaient encadrés par des bénévoles d’Athlé Nîmes 30, dont Simone et Claude Pellequier qui avouent trente-cinq ans de bénévolat et par des parents qui n’hésitaient pas à encourager leurs enfants.

Après les épreuves, chaque participant a reçu un diplôme, accompagné d’une carte de la Fédération française d’athlétisme et d’une médaille pour les plus méritants. Ces derniers pensaient déjà à la grande épreuve du 11 novembre. Ce goûter venait à point nommé, l’effort ayant creusé les estomacs. Pour Franck Philibert, la réussite de cette première manifestation pourrait en appeler d’autres, avec la participation d’autres écoles : « Cela permettrait un échange entre les élèves du quartier ».