Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


04/09/2013

Valdegour - Des jeunes contents de donner une autre image de leur quartier

P1010196.JPGUne action de sensibilisation utile pour Ibrahim et Moussa.

Ibrahim et Moussa, deux adolescents de 14 ans, habitent Valdegour. Comme pour beaucoup de leurs camarades, les vacances auraient pu être synonymes de désœuvrement. Mais bien au contraire, durant cette période estivale, ils ont été volontaires pour rejoindre le centre de loisirs jeunesse de la police nationale (lire Midi Libre du 29 août).

L’expérience les a conquis. « On a fait plein de choses, raconte Moussa. J’ai repeint les sous-sols de mon immeuble. Maintenant c’est propre, ça me fait plaisir. » Même son de cloche chez Ibrahim : « C’est vrai que des murs propres, c’est plus joli et ça fait plaisir à nos parents qui voient un mur blanc et plus les vilains dessins. Je suis content d’être dans la brigade antitag »

Avec d’autres copains, tous volontaires, ils ont participé à d’autres activités. Que ce soit sur la plage du Grau du Roi ou sur les rives du Gardon, ils ont contribué à la dépollution des lieux en ramassant divers objets laissés à l’abandon. « Chaque sortie est prétexte à une action écocitoyenne, explique Stéphane Frégiers, directeur-adjoint du centre. On sensibilise les jeunes, ils se sentent utiles et sont ravis de donner une autre image de leur quartier. »

Les parents adhèrent eux aussi à la formule. Hayat Bahaji, maman d’un jeune, confie : « Cette année on ne peut pas aller au Maroc, ces activités occupent mon fils qui en est ravi. En plus c’est une très bonne chose  pour le quartier ».

La réussite des actions menées par le centre va en engendrer d’autres, comme le confirme Gil Andreau, directeur départemental de la sécurité publique : « L’action de la brigade antitag a été particulièrement remarquable, nous allons la pérenniser et très certainement l’étendre à d’autres quartiers. »

Commentaires

m es enfants qui ont trente ans allaient au CLJ au début de sa mise en place déjà ils faisaient des séances antitag. Bravo encore pour cette initiative et bravo aux jeunes qui participent.

Écrit par : SYLVIE | 06/09/2013

Les commentaires sont fermés.