Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


13/07/2013

Plaine du Vistre - « Le vol des récoltes est un véritable fléau »

DSC08875 (Copier).jpgYves Bonfils a repris l'exploitation familiale il y a quarante ans.

 Il y a quarante ans de cela, Yves Bonfils reprenait l’exploitation familiale. Il fait partie des derniers exploitants agricoles de la plaine saint-césairoise.

Qu’est-ce qui a changé depuis ?

Au début la culture concernait la vigne et les céréales. J’ai voulu diversifier les productions. Si la crise économique des années 80 a eu raison des pommiers, que j’ai abandonnés, les asperges, tomates et melons m’ont réconforté dans mon choix.

Quelles sont les difficultés apparues au fil des ans ?

La proximité de la ville engendre des inconvénients. Le vol  est devenu un véritable fléau, les récoltes disparaissent mais aussi les piquets, le fil de fer. Cela représente un coût important.

Cette année, quelles sont les conséquences météorologiques sur la culture du melon ?

Il a énormément plu, ce qui a provoqué un retard de trois semaines. La récolte sera normale en quantité mais bien meilleure en qualité, avec du goût et du sucre en plus. Le risque est que le marché s’écroule du fait que toutes les productions arrivent en même temps.

La production espagnole est-elle un souci ?

Paradoxalement, avec le retard pris à cause du temps, nous la subissons moins que d’habitude car nous arrivons après eux. Mais ce retard va nous confronter à la concurrence des autres régions françaises, qui vont être en pleine production.

Quelles sont vos craintes pour l’avenir ?

Le coût de la main-d’œuvre et les charges toujours plus importantes ainsi que la politique de la grande distribution qui, à vouloir faire manger les gens " à bon marché ",  pressure les agriculteurs sans se soucier des coûts de production.

Des solutions existent-elles ?

La vente à la ferme en est une car elle permet de nous présenter au client. C’est ce que nous faisons ici et en étant présents sur le marché du vendredi au Jean-Jaurès. Mais elle ne fait pas tout. De nombreux commerçants nous font aussi confiance car ils connaissent nos produits, que chacun peut reconnaître grâce à l’étiquette, représentant une tête de taureau camarguais, apposée sur chaque melon. 

Yves Bonfils, 510 chemin du Mas-Sagnier, Ouvert de 9 heures à 12 heures et 15 heures à 19 heures du lundi au vendredi et samedi matin. Tél. 06 09 98 60 45

Les commentaires sont fermés.