Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


10/06/2013

Saint-Césaire - Après deux mois d'essai, la circulation fait débat

DSC07712 (Copier).jpgRichard Tibérino, adjoint à la sécurité, a répondu aux habitants.

Après deux mois d'essai du nouveau plan de circulation dans Saint-Césaire (lire Midi Libre du 18 février), une cinquantaine d’habitants et commerçants du quartier avaient pris place dans la salle municipale de la rue de Mascard, ce mercredi, espérant voir sortir du chapeau la solution qui satisferait tout le monde.

DSC07716 (Copier).jpgFabrice Giner, chef de pôle au service circulation et stationnement de la ville, accompagné d’Olivier Lefranc, le responsable du service, faisait un constat détaillé de la nouvelle situation et, notamment, la baisse du trafic automobile dans chaque moitié de la rue du Temple, 900 passages par jour contre 1 150 constatés auparavant.

Puis Richard Tibérino, adjoint à la sécurité, à l’origine de ce débat, a demandé l’avis des riverains. Chacun s'est exprimé : « La rue de la Vieille Ecole est devenue un vrai boulevard », lance une habitante, tandis qu’une autre constate avec satisfaction « la très nette diminution du trafic dans la rue de l’Espoir ».

DSC07731 (Copier).jpgDe nombreux sujets ont été abordés : la sécurité, le stationnement, la signalétique ou encore le rôle de la police municipale. Richard Tibérino proposait un plan B, remettant la partie sud de la rue du Temple à double sens. Les opposants à ce projet se faisaient alors entendre. Pour Jacques Perotti, adjoint à l’urbanisme qui s’exprimait en tant qu’habitant du quartier : « Le seul point noir, qu’il faut régler, est la rue des boulangers (rue de la Vieille Ecole, NDLR) ». Il semble qu’effectivement cette rue représente, pour grande partie, le sujet de discorde. C’est dans le brouhaha que Richard Tibérino, après avoir regretté la faible assistance, annonçait la recherche d’une solution pour cette artère, avant la tenue d’une nouvelle réunion.  

Commentaires

Bonsoir,
J 'habite rue de la vieille école, coté maisons, et franchement c'est l' ENFER.
On ne peut plus se garer devant chez soi.
Les habitants de l’immeuble d'en face se réservent les places ou ne partent plus.
Il est très dangereux de marcher dans la rue pour aller à la boulangerie.
Avant quand les voitures se garaient dans les 2 sens, ça roulait plus calmement, maintenant que c'est à double sens, c'est pire que l'autoroute, ils roulent trop vite et les insultes fusent si on ose leur dire de ralentir car il y aune école tout près.
Je me demande si Mr l'adjoint au maire est conscient de ce qu'il fait ou plutôt ne s'en fait pas puisqu'il n'habite pas dans le quartier.
Merci

Écrit par : MOGADJI | 10/06/2013

Les commentaires sont fermés.