Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


16/04/2013

Saint-Césaire - Les travaux de la route de Rouquairol ont un parfum d’inachevé

DSC06708 (Copier).jpgPour Gérard Elie, les travaux ne sont pas terminés.

Voila un an que les travaux d’aménagement de la route de Rouquairol, dans sa partie comprise entre la gare Sncf et le centre de tri postal, débutaient.

Canalisation des eaux pluviales, création d’un giratoire éclairé, sécurisation de la sortie de l’avenue Joffre avec des feux tricolores, nouveau revêtement avec création de pistes cyclables et piétonnes, tout semble aujourd'hui terminé, sauf pour Gérard Elie, président du comité de quartier de Saint-Césaire - Mas Roman, qui note que toutes ses demandes ne sont pas satisfaites. « Cette départementale est enclavée dans un plan de circulation urbain. Il y a trois interlocuteurs, le conseil général, la municipalité et Nîmes-métropole, explique-t-il. Les travaux réalisés sont très satisfaisants, mais tout n’est pas terminé. Sous le pont de la voie ferrée, le conseil général et la municipalité se renvoient la balle quant aux autorisations et à la réalisation de l’élargissement du trottoir. Autre exemple, face à la gare SNCF, le trottoir, en piteux état, n’a pas été refait. Toujours dans ce secteur, le rond-point subit l’assaut des camions et ses bordures sont constamment cassées. »

Le constat ne s’arrête pas là. « La sortie du chemin du Lavoir est dangereuse, les automobilistes doivent, par manque de visibilité, s’arrêter sur la piste cyclable. De plus, cette dernière semble ne pas être assez matérialisée, on voit des voitures la confondre avec la route. Enfin, l’aménagement paysager du terre-plein central et des bords de route n’est toujours pas fait. »

Pour le président Elie, l’heure n’est pas à la polémique, mais « il manque peu de choses pour que cette artère soit impeccable, ce serait dommage qu’elles ne soient pas réalisées rapidement. »

Les commentaires sont fermés.