02/12/2012

Saint-Césaire - Anne Brunel perpétue la tradition

DSC05538 (Copier).jpgAnne et Kacem relèvent le défi suite à la disparition de Paul Brunel, en septembre.

Le jeudi 30 septembre 2012, le monde oléicole gardois perdait l’un de ses chefs de file, Paul Brunel. Après avoir récupéré à Bernis le moulin à huile familial, qui datait d’avant la Révolution, il en avait construit un à Saint-Césaire, en 1950. Après sa disparition, l’histoire aurait pu s’arrêter là. C’était sans compter sur la volonté de sa fille Anne et de son attachement aux valeurs familiales.

Ce monde n’est pas inconnu pour elle. « J’ai grandi dans le moulin de Bernis, au milieu des vis en bois, des meules, raconte-t-elle. C’était mon enfance et j’y suis restée attachée. Puis il y a eu ce moulin de Saint-Césaire, véritable lieu de rencontres, car mon père était très humain. Cela m’aurait fendu le cœur de le vendre. Ici, c’est un peu le moulin des « petits Nîmois », au niveau de l’apport bien sûr. Nous acceptons tout le monde, y compris « l’oléiculteur » particulier qui nous amène la récolte d’un seul arbre. Bien que la gestion de ces apports soit plus lourde, car elle est la même pour un panier ou pour une tonne tout en générant beaucoup plus d’opérations, je veux rester sur ce créneau, très convivial. Mon grand regret est que mon père ne soit pas à mes côtés pour l’ouverture de la saison. »

Anne Brunel est consciente de la tâche qui l’attend. Epaulée de son mari Kacem, elle relève le défi. « Le métier de moulinier est très dépendant du temps. En 1956, le gel a porté un coup dur à la profession : non seulement la récolte était perdue mais les arbres aussi. Il a fallu dix ans avant de revoir une récolte honorable. Ici, suivant les saisons, on reçoit entre 100 et 300 tonnes. Une grande année on peut produire jusqu’à 50 000 litres d’une huile d’un vert transparent exceptionnel avec le goût si particulier de la picholine. » Grâce à une équipe jeune et performante - « ils sont super ! » confie-t-elle -, Anne Brunel est heureuse de perpétuer la tradition familiale.


Moulin à huile Brunel, 433 route de Rouquairol, tél. 04 66 84 05 54
Pour l’apport d’olives le moulin est ouvert du lundi au vendredi, de 8h 30 à 12 heures et de 14 heures à 16h 30, vente le samedi de 9 heures à 11 heures.

Les commentaires sont fermés.