15/11/2012

Saint-Césaire - Depuis 1912, la fée electricité veille

DSC05499 (Copier).jpgPlace du Griffe, les candélabres rétro rappellent l'événement.

A l’heure où les arbres de la place du Griffe ont été parés des guirlandes de Noël, combien de personnes savent que la "fée électricité" s’est installée dans les rues de Saint-Césaire il y a cent ans, avant même les rues nîmoises ?

Et pourtant, c’est en 1912 que fut installé l’éclairage public au coin des rues du village, alors que Nîmes continuait à allumer ses becs de gaz et ses lanternes, et cela jusqu’en 1928 ! Pourquoi cette révolution technologique est-elle arrivée en avant-première à Saint-Césaire ?

« La raison semble simple, analyse Francis Brun, le président de l’association du Patrimoine de Saint-Césaire. En 1909, les Saint-Césairois avaient affiché quelques velléités à vouloir ériger le village en commune : une initiative de consultation publique avait vu le jour, laquelle ne fut pas vue d’un bon œil par les édiles nîmois. Conséquence de cette fronde, l’hypothèse est qu’on a certainement voulu calmer les "banlieusards" en leur offrant la primauté de l’équipement public électrique et leur prouver ainsi que le petit hameau ne pouvait se passer des largesses de la ville-mère. Ceci expliquant peut-être cela, c’est également en 1912 que le conseil municipal décida de désigner un adjoint au maire spécial au hameau et c’est Louis Thomas qui a laissé son nom dans l’histoire locale comme étant le premier des "maires de Saint-Césaire". Quelques années plus tard, en 1919, sera ouverte une mairie-annexe. »

En cette fin d’année, la municipalité a décidé de rénover le réseau électrique urbain (lire Midi Libre du 16 octobre), une coïncidence que ne manque pas de faire remarquer Francis Brun : « Qu’il s’agisse de coïncidence ou de décision opportune, l’initiative municipale nous donne l’occasion de souffler symboliquement les 100 bougies de cet anniversaire qui risque de passer inaperçu. » Que Francis Brun se rassure, désormais, tout le monde est au courant.

Les commentaires sont fermés.