Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


30/10/2012

Saint-Césaire - Troisième génération pour la saga Arena

C’est sous l’égide de Calogero Arena, véritable commerçant dans l’âme - il possédait huit divers négoces à Enfidaville, en Tunisie - que débute la saga Arena. Accompagné de deux de ses fils, Vincent et Michel, ils vont ouvrir un premier commerce de croissanterie et biscuiterie en 1969, au chemin du Mas de Cheylon. Le trio commence par développer la vente en faisant du porte-à-porte et en s’installant sur les marchés. Forte d’un succès grandissant, en janvier 1982 l’entreprise va intégrer des locaux plus vastes, au 890 de la route de Rouquairol, à Saint-Césaire.

Aujourd’hui, après le décès du grand-père Calogero, les frères Vincent et Michel ont pris leur retraite. Cela aurait pu être la fin d’une belle histoire. C’est sans compter sur la volonté et l’esprit familial qui anime Franck Arena, fils de René, le troisième enfant de Calogero. Avec son épouse Corinne, Franck veut perpétuer l’entreprise. « Je ne voulais pas la voir dirigée par un étranger à la famille, surtout par amour de mon grand-père, décédé en 2011. J’ai fait toutes mes armes ici, avant de prendre une restauration rapide à la Coupole des Halles à Nîmes, y revenir est très émouvant. J’ai pu reprendre l’affaire grâce à mon père (René Arena, NDLR) à qui je dois beaucoup. Il m’a soutenu pour tout afin que je réussisse et continue à le faire par sa présence constante. » Du sang neuf et des idées nouvelles, voilà ce qu’il souhaite apporter comme représentant d’une nouvelle génération.

Vingt-trois salariés, confectionnent nuit et jour, entre autres, des croissants, biscuits, baguettes de pain et autre délicieuse fougasse d’Aigues-Mortes. La marque est présente dans la grande distribution et sur tous les marchés de la région. Une flotte de sept véhicules approvisionne ces points de vente. Mais la fierté de Franck Arena est aussi pouvoir régaler le simple particulier qui se rend au magasin. « Nous mettons un point d’honneur à utiliser que des produits régionaux pour nos fabrications. Le simple particulier se retrouve ici dans une boulangerie traditionnelle, avec son côté traiteur, mais avec des prix d’usine. Bientôt, après quelques transformations, nous allons lancer un service de restauration rapide. »

La saga Arena continue, et Franck et Corinne Arena souhaitent qu’après eux, leurs enfants prennent la relève. Mais ils ont le temps de faire leurs classes.

28/10/2012

Saint-Césaire - Concert de musique sacrée

L’église de Saint-Césaire, fraîchement rénovée, accueille, dimanche 4 novembre, Georges Gabarel, clavier et Mireille Demoulin, soprano, pour un concert exceptionnel qui débutera à 17 heures.  Une occasion pour les mélomanes d’apprécier les œuvres d’Haendel, Mozart, Schubert et Franck. L’entrée est libre.

20:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concert |  Facebook | | |

26/10/2012

La Bastide - Tri de bétail avec des taureaux américains

taureaux, tour magno gardianoL'étalon Kaldo d'Arbaud sera de la fête.

 Dimanche 28 octobre, verra un événement inédit, sur le site de la Tour magno gardiano, à la Bastide. Une journée découverte au tri de bétail est proposée aux cavaliers de clubs avec une particularité importante, les bêtes seront des taureaux américains qui ne connaissent ni cette pratique de tri, ni les lieux.

« Il s’agira de trier des taureaux et de les conduire, un peu à la façon d’une abrivado, tout au long d’un parcours jalonné d’obstacles, explique Patrick Juan, l’un des responsables du club. Nous attendons beaucoup de monde car la journée promet d’être animée. Ce sera une première pour les cavaliers et les taureaux dont on ne peut pas prévoir toutes les réactions. Les côtés amusements et cocasse sont garantis. Le début des réjouissances est prévu à 9h. »

Tous les cavaliers désireux de connaître les joies d’une équitation de travail, peuvent s’inscrire auprès du secrétariat de la Tour magno gardiano, moyennant une participation de 10 €. Repas, buvette et location de chevaux du club sont prévus.

 
Tour magno gardiano, route de Générac, contact et inscriptions : tél. 04 66 38 36 30.

22/10/2012

Mas Roman - Le tabac-presse dévalisé

DSC05353 (Copier).jpgLe tabac-presse du Mas Roman.

Il était 7h, ce samedi matin, lorsque dès son ouverture, le tabac-presse du Mas Roman a été braqué par quatre individus, visages masqués et  apparemment armés. , certains cagoulés, d'autres casqués. Le buraliste et un client, le jeune boulanger dont le commerce est situé près du tabac-presse, ont été molestés. Tout s'est déroulé rapidement, les braqueurs ont notamment emporté la caisse, les tickets de jeux, l'appareil servant aux jeux et des cigarettes. Ils se sont enfuis à bord d'une voiture. La police nationale été prévenue. Une enquête est en cours.

21/10/2012

Saint-Césaire - « La technique et l'équilibre » dès 7 ans à l’Entente pour l’aïkido

DSC05346 (Copier).jpgMarc Riga, ceinture noire et Claude Remise (à droite), professeur d'aïkido.

Fondée en 1974, l’Entente pour l’aïkido de Nîmes a repris ses cours, dans la salle du gymnase Gaston Lessut à Saint-Césaire, sous la houlette de Claude Remise, son professeur. Longs cheveux blancs, le physique un peu « rebondi », souriant et calme, cet instructeur de haut niveau retrouve sa faconde lorsqu’il s’agit de parler de son club, dont il a été le président, et de l’art qu’il enseigne.

« L’aïkido est une discipline où la connaissance de soi est particulièrement sollicitée, confie-t-il. C’est une école de la vie, une ouverture sur chaque individu. Le respect y est primordial. Nous mettons tout en œuvre pour que les élèves soient heureux, détendus. Ici, il n’y  pas de compétition et il n’est question ni d’âge, ni de poids, pas plus que de différence de sexes. Dans cette discipline, il n’y a pas de rapport de force, tout est une question de technique et d’équilibre. Elle est adaptée au monde moderne, ouverte à tous. »

Le club compte depuis le mois de juin, une ceinture noire de plus : Marc Riga. Lui aussi est tout acquis à la cause de l’aïkido : « On est à l’écoute de soi et des autres. On ressent une sensation de plénitude. » Ces sensations, tous les deux souhaitent les faire partager à tous, y compris aux plus jeunes.

DSC05321 (Copier).jpg« Les cours pour les enfants ont repris cette année, précise Claude Remise. Nous les accueillons dès 7 ans et jusqu’à 15 ans. Bien sûr, les adultes ont aussi leurs cours. Ce qui est très important c’est que chacun peut y accéder à n’importe quel moment, y compris les débutants. Ils sont adaptés à chaque nouvel arrivant. »

Cette discipline attire de plus en plus de monde. Les deux champions sont près à vous accueillir et vous renseigner au gymnase Gaston Lessut, les mardis et jeudis soir, hors vacances scolaires, à partir de 18h 30.

Site internet : aikidonimes.jimdo.com

16/10/2012

Saint-Césaire - Coup de neuf sur l’éclairage public

DSC05304 (Copier).jpgLes travaux sont en cours dans les rues de Saint-Césaire.

Les travaux de reconstruction de l’éclairage public, du nom de code G6, propre à ce type d’intervention, ont débuté à Saint-Césaire. Pour Isabelle Pinet, directrice du service municipal de la circulation et de l’éclairage public : « Le but est de reconstruire des zones déjà éclairées mais dont les installations sont très anciennes. Des études ont été faites pour installer du matériel plus performant, donnant un meilleur rendu, et moins énergivore. »

Ces travaux concernent onze rues,  bien sûr situées dans ou près du quartier « historique », dont celle de la Chicanette, du Clapas, de la Vieille Ecole ou encore de la Patrie. L’existant en matière de support ne disparaîtra pas systématiquement, mais chaque fois que le lieu le permettra, les installations seront enterrées.

 « Dans la mesure du possible, nous essayons d’améliorer l’uniformité, précise Isabelle Pinet. Ces travaux vont entraîner des économies substantielles : 35 363 kw de moins par rapport aux anciennes installations, soit une économie annuelle de 3 716 €. »

Pour les habitants, cette reconstruction était nécessaire car ils n'oublient pas que leur quartier a été parmi les premiers dotés en électricité, il y a très longtemps.

10/10/2012

Mas Roman - Bradeurs et chineurs toujours plus nombreux

DSC05282 (Copier).jpgLa bonne humeur est toujours de rigueur sur les stands.

Les vide-greniers connaissent depuis quelques années de plus en plus de succès, ce n’est pas un fait nouveau. Celui organisé au Mas Roman, par le comité de quartier, ne faillit pas à la règle.

Le lieu de déballage a même été étendu compte tenu du nombre d’exposants. Plus de vingt-cinq places supplémentaires ont été tracées, pour accueillir cent dix exposants au total. Outre les habitués, venus déballer leurs trésors, certains novices faisaient leur apprentissage dans cette façon de vider leur grenier. Ainsi, Cathy et Lucien Théral, accompagnés de leurs enfants Etienne et Mathieu, après quatre ans passés à Mayotte, ont découvert cette ambiance particulière. « Les enfants ont grandi, il fallait se séparer des jouets, livres ou vêtements qui ne servaient plus. Ici on se replonge dans l’ambiance d’un quartier nîmois que nous avions délaissé pour une longue escapade dans les pays chauds, confie Lucien Théral. Nous avons le sentiment de redonner une deuxième vie à tous ces objets. » Pour son épouse, Cathy : « C’est extra de trouver ce côté convivial et sympathique qui anime cette manifestation. En plus, nous avons eu un très bon accueil. »

Les organisateurs étaient, eux aussi, très satisfaits. « Nous avons plus de monde que l’an passé et, paradoxalement, moins de problèmes pour la mise en place des exposants, analyse Gérard Elie, le président du comité. Après chaque manifestation, nous essayons de voir les défauts d’organisation et d’y remédier. Aujourd'hui, une table spéciale accueillait ceux qui avaient fourni tous les documents. »

Une technique qui a porté ses fruits car tout le monde était satisfait, y compris Jean-Paul Fournier, sénateur-maire, ravi de se promener au milieu des « bradeux » et chineurs. Les vide-greniers proposés par Gérard Elie et son équipe ont de beaux jours devant eux.

DSC05274 (Copier).jpgDSC05253 (Copier).jpgDSC05294 (Copier).jpgDSC05298 (Copier).jpgDSC05256 (Copier).jpgDSC05258 (Copier).jpg