Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


16/05/2012

Saint-Césaire - Nef comble pour l'église restaurée

DSC02948 (Copier).jpgLes paroissiens ont pu admirer les murs et le sol qui ont été entièrement refaits.

Samedi 12 mai, à Saint-Césaire, avait lieu l’inauguration de l’église restaurée. Dans une nef comble et devant la présence de Monseigneur Wattebled, évêque de Nîmes, Yvan Lachaud, Françoise Dumas, Bernard Auzon-Cape, Jacques Perotti et Alain Clary, le père Serge Cauvas exprimait son admiration devant les travaux effectués et remerciait celles et ceux qui ont permis la rénovation intérieure de l’église. « Merci aux artisans, tous Saint-Césairois, aux paroissiens et généreux donateurs anonymes qui ont permis la restauration de cette église presque millénaire. Tout a été fait dans le respect du lieu, avec des techniques traditionnelles, le résultat est formidable. »

Il est vrai que le bâtiment a été magnifiquement restauré, avec des procédés à la chaux pour les murs et un sol refait. Rosy Py, membre avec André Bresson de l’association  qui s’occupe de la sauvegarde des trois églises des quartiers ouest de Nîmes, était aussi ravie, rappelant que cette église, d’une beauté authentique, aux dimensions harmonieuses,  « est un espace aux fonctions sociales, cultuelles et culturelles. C’est un espace festif, pour les baptêmes ou les mariages, mais aussi un espace de refuge et de souvenirs. C’est surtout un espace où chacun peut venir, dans un havre de paix. »

Francis Brun, du Patrimoine de Saint-Césaire, a rappelé l’historique de l’édifice, la plus vieille église romane sauvegardée sur la commune nîmoise. Marie-Claude Vivens, membre de l’association, a tenu à rappeler : « Cette restauration, d’un coût de 86 000 €, n'a été financée que par les donateurs et artisans généreux. Mais il ne faut pas oublier que des travaux restent à faire dans les autres églises et notamment celle de St Pierre, à Nîmes-Ouest, où cela s’avère urgent. »

Cette manifestation a pris une magnificence particulière avec l’interprétation d’œuvres musicales, par le père Merchat à l’orgue et Pierre Emmanuel à la trompette, ainsi que diverses ouvres chantées à cappella par le chœur de Marguerittes, qui a reçu une standing ovation. Un apéritif venait rappeler le côté festif, cher aux paroissiens.

DSC02927 (Copier).jpg     DSC02929 (Copier).jpg

DSC02942 (Copier).jpg     DSC02964 (Copier).jpgDSC02946 (Copier).jpg     DSC02977 (Copier).jpg 

Les commentaires sont fermés.