12/02/2012

Plaine du Vistre – Points noirs et bonnes nouvelles

DSC02034 (Copier).jpgUne réunion constructive pour la résolution de certains problèmes réccurents.

Petite déception pour Jean Sonderer, président du comité de quartier de la plaine du Vistre et de Saint-Césaire, c’est devant une assistance réduite qu’il ouvrait l’assemblée générale, mercredi dernier. Le froid et le gel avaient retenu chez eux bon nombre d’agriculteurs, qui composent en grande partie la population de ce quartier, occupés à réparer des dégâts imprévus.

Dès le début de séance, il a été question des problèmes récurrents.

DSC02014 (Copier).jpgJoël Favre, responsable des jardins ouvriers, demandait le nettoyage des fossés devenus de véritables dépôts d’ordures nauséabonds. Jean-Marie Filippi, adjoint délégué à la propreté urbaine et à la collecte des déchets, s’engageait à résoudre le problème. Autre point noir évoqué, plus grave, le chemin du Mas de Cheylon où les accidents sont très fréquents, notamment au croisement du chemin Sous-Fondame. Cette artère étant départementale, Bernard Auzon-Cape, conseiller général, va demander une étude aux services départementaux.

Un habitant interrogeait ensuite Jacques Perotti, adjoint délégué à l’urbanisme : « La zone du Mas Mayan est-elle constructible ? » Réponse immédiate : « Non car c’est une zone agricole et inondable ». un autre riverain rappelait les aberrations qu’il constate. « Il y a des constructions en dur illicites, des compteurs de chantier dans tous les coins. On nous demande de payer une taxe sur les fosses septiques alors que c’est gens-là polluent la zone phréatique en toute impunité. » Jacques Perotti informe que le procureur a été saisi de l’affaire et que seule la justice peut désormais faire évoluer le dossier. C’était l’occasion pour Jean Sonderer de rappeler aux élus que la zone doit rester agricole. « Certains agriculteurs achètent des terres pour qu’elles restent cultivables. »

Richard Tibérino, adjoint délégué à Saint-Césaire, annonçait deux bonnes nouvelles : « Votre comité va bénéficier d’un appui plus marqué du conseil de quartier et, comme je l’ai déjà dit, il n’y aura pas de deuxième four à l’incinérateur. » Jean Sonderer clôturait l’assemblée sur une note également positive : la mise en place d’un bus de ramassage des écoliers est en bonne voie.

 Curieusement, au cours de cette réunion, si le futur centre de tri des déchets à été évoqué, il n’a pas fait débat.

Les commentaires sont fermés.