15/10/2011

Saint-Césaire - Qui connaît encore l’azerolier et son fruit la pommette ?

DSC01268 (Copier).jpgOscar, petit-fils de Lilou Clary, est bien décidé à perpétuer la tradition.

L’azerolier, du nom savant de crataegus azarolus, est un arbrisseau, atteignant tout de même la taille d’un arbre en vieillissant, très répandu dans notre garrigue. Lui qui dans le patrimoine nîmois était aussi connu que l’olivier, le platane ou le micocoulier, est aujourd’hui injustement oublié. Et pourtant ! A la fin janvier il blanchit nos collines et les fruits rouges dont il se pare en automne ont fait le régal de nos parents et grands-parents.

la Nîmoise Lilou Clary veut le réhabiliter pour son appartenance au patrimoine et surtout sa beauté et les vertus que possède son fruit, l’azerole. « Quand nous étions petits, c’était notre arbre de prédilection à la rentrée scolaire. Celle-ci s’effectuait au début du mois d’octobre, au moment où les azeroles sont bonnes à cueillir, ce qui nous occupait le jeudi. Malheureusement de nos jours, seules les personnes âgées connaissent encore les "azoroles", comme on dit à Saint-Césaire, et leur goût un peu acidulé. » Pour Lilou Clary, le fruit appelé aussi pommette aurait plus de vitamines qu'un citron ou une orange. « On peut déguster ce fruit sur l’arbre ou en faire des gelées d’une couleur extraordinaire : un rose translucide qu’un sommelier qualifierait de cuisse de nymphe émue. Ces gelées ravissent mes petits-enfants. Elles demandent un peu de savoir-faire que je voudrais voir transmettre aux jeunes générations. »

Elles ravissent surtout Oscar, le petit-fils de Lilou Clary, qui a commencé son apprentissage dans la pure tradition : « Je me régale le matin avec les tartines de mamie. La gelée avec du beurre sur du pain frais, ça vaut un croissant ! » Un bonheur que mamie ne voudrait pas voir disparaître, prête à  donner ses recettes pour le perpétuer.

DSC01260 (Copier).jpg DSC01262 (Copier).jpg

15:24 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : azerolier, pommette, gelée |  Facebook | | |

Commentaires

Moi je voudrais bien les recettes de la mamie d'Oscar. En ce qui concerne l'arbre aux pommettes
j 'en connais un bien joli ,calé derrière un petit banc devant une murette ,sur un petit chemin ensoleillé qui monte aux trois moulins à Calvisson ......

Écrit par : domi liotard | 15/10/2011

Quelle jolie "madeleine Proust" de rentrée .... Je ne connaissais par le nom azerole : nous les appelions tout simplement les pommettes. Les déguster sur l'arbre à la sortie de l'école en passant par le "chemin de la montagnette" pour rentrer au mazet avant les devoirs du soir restent des moments forts et inoubliables. Je ne savais pas que l'on en faisait de la gelée !

Cela me rappelle aussi les jolies fleurs roses de l'arbre de Judée que nous aimions manger au printemps, toujours sur le chemin de l'école. Rien de transcendant gustativement mais c'était tellement joli et poétique de manger des fleurs ....

Écrit par : Lola | 15/10/2011

Il y a quelques années pour la journée du goût à l'école maternelle de La Gazelle, j'avais donné à mon petit fils de la confiture d'azérole....Quelle bonne idée de parler de ce fruit oublié !

Écrit par : Cilveine | 16/10/2011

Les commentaires sont fermés.