Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


31/05/2011

Saint-Césaire - Fête au Clos des Gallines

Monique,Andrée,YvesGrosse affluence et pari réussi pour cette première fête des voisins aux Clos des Coqs et des Gallines I et II.

 C’est dans une belle ambiance musicale et festive que plus de cent personnes se sont retrouvées place Max Linder. Chacun avait amené victuailles et boissons mais, bon goût oblige pour ce coin « fermier », personne ne s’était aventuré à mettre du poulet au menu.

Yves Charlot, l’instigateur de l’événement, était tout heureux : « Beaucoup d’habitants ne se connaissaient pas et tout le monde a joué instantanément le jeu, dans la convivialité et la bonne humeur. Le fait remarquable de ce genre de rencontres c’est de voir des voisins si proches alors qu’ils nous paraissaient si loin.» Son épouse Monique avoue même : « Depuis vingt ans que nous habitons ici, c’est la première fois que je viens sur cette place ! ».

 Rires, bons mots et autres chansons étaient au rendez-vous. Andrée Bouallag, Parisienne installée à Nîmes depuis dix mois, n’y a trouvé  que du bonheur : « C’est hyper sympa ! Je me sens vraiment intégrée dans ce lotissement, les gens sont sociables, gentils, heureux de vivre. Cette fête me permet que côtoyer presque tous mes voisins, c’est super. En plus, cela crée une union bien utile pour la surveillance des maisons. »

Richard Tibérino, l’adjoint au maire délégué au quartier, n’en revenait pas : « Je suis surpris de voir autant de monde pour une première édition. C’est un succès. Le spectacle que je vois ce soir  s’inscrit véritablement dans l’esprit de la fête des voisins. »

 La soirée s’est terminée très tard dans la nuit, certains promettant même de ne pas se coucher comme les poules, préférant, pour ce faire, attendre le chant du coq.

(Retrouvez les photos dans l'album inclus dans cette page)

26/05/2011

Mas Roman - Un commerce de fruits et légumes ouvre ses porte sur l'avenue du Maréchal-Joffre

SorayaLongtemps inoccupés, les locaux situés au 263 de l’avenue Joffre au Mas Roman  voient les rideaux métalliques s’ouvrir à nouveau : c’est l’endroit qu’a choisi Soraya Laasri pour installer un commerce de fruits et légumes.

Cette commerçante n’est pas à son coup d’essai, elle possédait une boulangerie, et c’est en parfaite connaissance de cause qu’elle à choisi ce quartier. « Ce type de magasin manquait au Mas Roman où de nombreuses personnes, notamment les gens âgés, recherchent le commerce de proximité, confie-t-elle. C’est souvent pénible de faire des kilomètres pour acheter des produits alimentaires de base. Ici, à deux pas de chez eux, ils trouveront aussi bien les légumes et fruits traditionnels, dont l’approvisionnement varie avec les saisons, que des produits plus rares ou exotiques comme les patates douces, les ananas et autres goyaves. » Les amateurs de bio eux aussi ne seront pas déçus, le choix dans ce domaine est très grand. Soraya Laasri a voulu faire une large part aux producteurs locaux : « Je m’approvisionne avant tout chez les producteurs de la région. Même les œufs viennent d’une ferme voisine. Dans quelques temps, je proposerai d’autres produits régionaux comme l’huile d’olive ou le miel. »

S’adapter aux exigences des clients fait partie des règles qu’elle s’est fixées : « Le magasin est ouvert tous les jours, y compris le dimanche, je peux livrer à domicile et je compose sur commande des assortiments pour toutes sortes d’événements. » Les habitants sont agréablement surpris : une boutique qui s’ouvre, c’est un quartier qui vit !

Centre commercial du Mas Roman, 263 avenue du Maréchal-Joffre - contact au 04 66 70 10 32 

11:03 Publié dans Actualités, Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : soraya |  Facebook | | |

23/05/2011

Mas de Cheylon - Au jardin, le bonheur tout simplement

DSC03786.JPGAux jardins ouvriers, le printemps annonce la fin de la torpeur. Il faut bêcher, semer, planter et arroser. La tâche peut paraître harassante mais il n’en est rien. Ici chacun travaille pour son plaisir, récolter « ses légumes » et se retrouver entre amis.

C’est en tous cas la philosophie adoptée par trois copains qui possèdent des parcelles devenues leur coin de paradis : Robert Atsmane, qui est aussi le surveillant des 245 jardins, André Gianotti, retraité bon vivant et Bernard Lagrange, le guitariste-peintre. Pour eux les maîtres-mots sont convivialité et joie de vivre.

Quand on demande à Robert si la surveillance ne pose pas de problèmes, c’est avec un large sourire qu’il répond : « Aucun ! Ici tout le monde sait qu’il y a un règlement à respecter et qu’il y va de l’intérêt de chacun de le faire. Les jardiniers sont des gens très avenants qui adorent se retrouver autour d’une table pour échanger des astuces et rigoler ». André, lui, adore le côtépratique, amical et festif du lieu : « C’est formidable de pouvoir servir à table des produits de nos récoltes qui ont un goût sublime. Même si en tant que retraité la terre me parait de plus en plus basse, je trouve toujours de l’énergie sous l’ombre des arbres, avec les amis. En plus on fait des repas en commun, que du bonheur ! » Pour Bernard, le jardin est synonyme de bien-être et d’inspiration : « Un cabanon, des fleurs, des légumes et du silence, quoi demander de plus ? » Mais attention, même s’il est fan des Rolling Stones, pas question pour lui de collectionner des cailloux au milieu de ses légumes. 

Ces bonheurs simples, les trois amis ne les échangeraient pour rien au monde !

DSC03783.JPGAprès le travail il y a le repos bien mérité.

14/05/2011

La Bastide - A la découverte de la Tour Magno Gardiano

DSC03795.JPGPour découvrir ou redécouvrir ce lieu trop méconnu, les dirigeants du club équestre de la route de Générac frappent un grand coup : Ils veulent faire du dimanche 22 mai une journée exceptionnelle.

Pour Patrick Juan, dirigeant, il fallait créer l’événement : «  Les gens connaissent très mal la Bastide. Ils savent qu’il y a le campinget les terrains de foot, pour le reste c’est l’inconnu. Bien que créé depuis longtemps, le centre équestre de La Tour Magno Gardiano est encore trop méconnu. C’est de façon originale que nous essayons de remédier au problème avec cette journée exceptionnelle.Les visiteurs vont être surpris par la diversité des thèmes et des animations proposés, tout cela dans une ambiance chaleureuse. »

 L'animation a été confiée à  Nicolas Gallon du groupe, MagicEven,  qui dévoile le programme : « Les visiteurs iront de la découverte des métiers anciens ayant trait au cheval,, comme maréchal-ferrant, au vide-écuries, en passant par les arènes où les animations se succéderont : carrousel, jeux gardians entre autres. Il y aura également une exposition de peinture, avec les œuvres de Michel Tombereau et Jo Julian. Pour ne rien faire comme les autres, nous avons aussi prévu un vide-greniers géant. Des ballades à cheval et poney seront au programme ainsi que des jeux pour enfants. Tout se déroulera en musique et les gens pourront se restaurer sur place. »

Patrick Juan ne veut croire qu’au succès : « Tout est réuni pour un spectacle formidable. Il ne faut pas hésiter à venir, l’entrée est gratuite et le parcours sera fléché dès le camping. »

Tour Magno Gardiano route de Générac,infos et réservation au  06 21 17 87 86  ou au  06 33 75 07 45

DSC03804.JPG

DSC03793.JPG

10/05/2011

Saint-Césaire - Cérémonie du 8 mai

8 mai 2011 5.JPGDe très nombreuses personnes  ont assisté ce dimanche 8 mai à la cérémonie commémorative de la victoire des Armées Alliées et de la Résistance sur l’Allemagne nazie.

Des élèves de l’école élémentaire du Mas Roman ont lu le poème de Paul Eluard « Liberté » avant que les différents discours officiels viennent rappeler que ce conflit fut le plus terrible de tous. Véritables symboles de paix et de liberté par leur vision pure de la vie, c’est tout naturellement les enfants qui procédaient au premier dépôt de gerbes, suivis par les représentants de l’Union des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et de Jean-Paul Fournier, sénateur-maire, accompagné de Richard Tibérino, adjoint.

(consultez l'album photos dans cette page) 

08:32 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

09/05/2011

Saint-Césaire - Les piétons du passage sous la voie ferrée vont-ils enfin voir le bout du tunnel ?

DSC03740.JPGLe passage sous la voie ferrée, proche de la gare SNCF de Saint-Césaire, est un véritable casse-tête : comment y sécuriser l’accès piétonnier ?

Gérard Elie, président du comité de quartier, réclame depuis longtemps une étude sur ce sujet et il semble que son appel soit enfin entendu : « A l’origine les concepteurs de ce passage n’ont certainement pas envisagé un tel accroissement de la circulation. Aujourd’hui on a ici une des trois portes d’accès à la Vaunage et tant que les rocades Ouest et Nord ne seront pas réalisées, la circulation y sera très dense. Le danger est permanent pour les piétons car les trottoirs en place sont très étroits et lorsqu’un bus de ville passe, ils sont obligés de se coller au mur. »

Ce lieu, véritable entonnoir, voit passer chaque jour des centaines de véhicules et il n’offre que deux semblants de trottoirs aux marcheurs obligés de l’emprunter. Pour résoudre ce problème le conseil général et la ville de Nîmes doivent travailler de concert : l’un pour avis et l’autre pour la réalisation des travaux, la route de Rouquairol étant une départementale en ville. Tous les protagonistes vont se retrouver ce mois-ci sur place pour étudier la création d’un seul trottoir plus large, le deuxième devant être simplement supprimé.

« On attend beaucoup de cette réunion, confie Gérard Elie, peut-être même un peu trop car on est conscients que les solutions ne sont pas nombreuses. Nous sommes quand même heureux qu’enfin tout le monde se soit mis d’accord pour mettre en route cette étude et nous souhaitons fortement qu’elle soit réalisable. »

09:27 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : trottoir, piétons |  Facebook | | |