27/04/2011

Saint-Césaire - L'association de la danse et de l'esthétisme

DSC03735.JPGSophie Caminade et Clara Agniel.

Un nouveau concept innovant a été imaginé. Associer la danse, le sport, le bien-être et l’esthétisme dans un lieu à taille humaine, voila ce que proposent Sophie Caminade et Clara Agniel. Tout cela peut se passer en famille car des stages d’initiation à l’anglais sont organisés, pour les petits, par Marie Molera, qui déplace son école des Mary Bees à l’occasion de différents stages dans l’année.

C’est au 103 de la rue Charles Perrault, à Saint-Césaire, que ces jeunes femmes veulent créer une référence en la matière. Pour Sophie Caminade, qui a créé Studio Passion il y a 20 ans, l’avenir ne peut être meilleur que par le retour aux valeurs sûres : la famille, l’échange, la communication  ou encore la décontraction. « Notre but est que les gens retrouvent ce qu’ils cherchent de plus en plus : qu’on s’occupe d’eux personnellement, bien sûr, mais aussi l’échange, la simplicité, la proximité, bref le lieu professionnel le plus sympa du monde. Fini le grand centre où on se retrouve à cinquante pour un cours que le professionnel ne peut superviser qu’en partie. Ici les gens circulent d’un lieu à l’autre, discutent au coin « cafèt », tout en étant dans une petite bastide avec son coin de verdure où il fait bon venir souffler entre les séances.»

Clara Agniel adhère complètement à cette vision de la vie : « Lorsque j’ai créé Clara Center en zone industrielle, c’était pour faciliter la  vie des personnes qui n’arrêtent pas de courir, d’être stressées par le stationnement, les horaires , etc. J’ai voulu un lieu de détente à proximité du lieu de travail. Nous n’étions finalement avec Sophie, qu’à quelques centaines de mètres. Je suis venue m’inscrire aux cours de Sophie et au fil de la discussion l’idée a germé puis s’est concrétisée. Nous avons la même vision des choses : privilégier l’individu et non le groupe. Attention, derrière l’esprit familial et convivial il ne faut pas oublier l’aspect professionnel. Si tout a l’air décontracté il n’en demeure pas moins qu’il faut bosser si on veut allier le corporel au mental ! ».

Ce concept innovant, dans un cadre écologique, ne peut être qu’attractif, d’autant que les tarifs qui sont proposés restent dans l’esprit : très abordables.

23/04/2011

Mas Roman - Un avril très vert

DSC00188.JPGCe mois d’avril était l’occasion pour les élèves de l’école élémentaire du Mas Roman d’étudier la nature.

 Classe verte, cours théoriques et animations diverses figuraient au programme. Ainsi, les enfants ont réalisé des œuvres représentant des paysages ou des végétaux, exprimant leur vision sur le sujet. Ils ont eu droit aussi à des explications données à partir de modèles biens réels : les plantes et fleurs qui étaient exposées sous le préau de l’école. Quand aux parents et visiteurs, ils ont pu participer à cet échange et faire des achats leur permettant de décorer un massif ou une jardinière.

Le bénéfice de la vente permettra de financer des sorties. Les élèves pourront ainsi découvrir des sites où la nature est bien présente : le pont du Gard, l’oppidum de Nages ou encore Aigues-Mortes.

DSC00189.JPG

 

16/04/2011

Saint-Césaire - La salle municipale repeinte

DSC03709.JPGAprès l’intérieur, refait il y a quelques mois, c’est la façade de la salle municipale qui vient d’avoir droit à sa réfection. Il le fallait bien pour cette salle située dans un très bel espace de verdure et qui accueille de nombreuses activités.

Les travaux ont été réalisés par des jeunes dans le cadre d’un chantier d’insertion, sous l’égide des dirigeants des services techniques de la ville. Il s’agit d’une heureuse initiative car la réalisation est parfaite, rendant le lieu éclairé et plus convivial.

14/04/2011

Mas Roman - Ecole et nature

fleurs 2.jpgL’école élémentaire du Mas Roman vous donne rendez-vous durant trois jours ce mois d’avril : le mardi 19, le jeudi 21 (de 16h 30 à 17h 30) et le vendredi 22 (de 16h à 18h).

 Dans le cadre d’une exposition ayant pour thème la nature, vous pourrez acheter des plantes qui orneront vos massifs, le bénéfice des ventes servira à financer diverses actions dont, bien entendu, des sorties pour les élèves.

08:34 Publié dans Bons plans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06/04/2011

Mas Roman - Paroles de carnavaliers déguisés et comblés

MR 2011 54.JPGCe n’était pas un poisson ce vendredi 1er avril à l’école primaire du Mas Roman : des petits de maternelle aux plus grands de l’élémentaire, chacun avait revêtu l’habit de circonstance.

Les quelque 210 écoliers rivalisaient de créativité et d’élégance : des princesses côtoyaient le sosie de Justin Bieber, une inconnue en  costume vénitien semblait ignorer Zorro et Blanche-Neige était toujours aussi rêveuse. S’ils ne connaissent pas vraiment l’origine de cette fête, c’est une journée qui reste exceptionnelle.

Pour Sidji, Gladys et Medhi : « C’est l’occasion de faire la fête, de se déguiser et de défiler dans les rues sous le regard des grandes personne. C’est vraiment notre fête ». Manon adore les costumes : « Ils sont très beaux et me font rêver ». Toni, lui, est pragmatique : « ça déchire ! On se déguise et personne ne nous reconnait, on peut se défouler. En plus c’est une journée où on ne travaille pas en classe ! » Thomas est plus bucolique, le travail en classe ne le dérange pas du tout mais il retient d’une journée comme celle-ci le côté printanier : « J’aime le carnaval car c’est le début du printemps. Il fait beau et toutes les couleurs sont là. Mais ça me permet aussi de rire et de faire le fou avec mes copains ».  

Pour tous il semble que le carnaval représente, plus que le jour du nouvel an, l’arrivée d’une nouvelle ère.

MR 2011 58.JPGMR 2011 38.JPG(retrouvez toutes les photos dans l'album du blog)

11:56 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

05/04/2011

Lycée Gaston-Darboux - Ils s’exposent en photo dans leur lycée

DSC03690.JPGLa photographe Fabienne Forel (à droite) peut être fière de son travail.

 

Nawaoui et Kevin ne s’attendaient pas à ça : se voir en photo dans le CDI (centre de documentation et d’information) de leur lycée et s’attirer les regards de leurs copains… mais aussi celui des filles !

Au lycée Gaston-Darboux, la classe de CAP commerce travaille depuis le début de l’année avec une photographe, Fabienne Forel, sur l’image de soi, et celle qu’ils renvoient aux autres.

Portée par leur enseignante de lettres et histoire Marie Audonneau, l’initiative financée par la Région a réuni une vingtaine de lycéens. « Ils ont rédigé une autobiographie sur ce qu’ils aiment chez eux, et ce qu’ils n’aiment pas. Ils ont aussi dessiné leur portrait en arts plastiques, jusqu’à la séance de maquillage puis de photo », rapporte la professeur.

Fédérateur et original, ce projet a motivés les jeunes. « Je me suis tout de suite sentie à l’aise devant l’objectif », raconte Myriam, qui pose dans un tissu de soie, cheveu détachés, elle qui ne s’autorise d’habitude aucune mèche sauvage ! Nawaoui, lui, est torse nu avec un ballon de basket. Pas si évident. « Pour moi, c’était compliqué. C’est mon copain qui m’a donné l’idée. »

« La démarche, c’est de travailler sur l’estime de soi et sur la confiance, explique la photographe, satisfaite du résultat. Ils se sont vraiment prêtés au jeu. »

Au Lycée Darboux, les tirages en noir et blanc sont visibles jusqu’au 21 avril. Dans ce lycée professionnel de la colline Saint-Césaire, d’autres projets culturels sont menés. Un lycéen vient de gagner le prix de la critique cinéma au festival Itinérances d’Alès. « On les croit « grandes gueules » mais ils sont timides, confie Michel Grand, à la tête du CDI. Ces projets visent à leur montrer qu’eux aussi possèdent des talents et qu’ils peuvent y arriver. » 

Agathe Beaudoin

DSC03691.JPGKevin devant son portrait.

DSC03694.JPGNawaoui devant le sien.