28/02/2011

St Césaire - Vide-greniers

Le comité de quartier organise un vide-greniers le samedi 5 mars, rue de la Plaine face à la mairie annexe, de 8h à 13h.

L'accueil des exposants se fera dès 7h. le prix est de 5 € par emplacement, gratuit pour les adhérents du comité, la priorité pour l'attribution étant donnée aux personnes ayant réservé.

Renseignements et réservations : Gérard Elie - 04 66 64 88 62 

20/02/2011

Plaine du Vistre - Des riverains qui ne baissent pas les bras

ag vistre 3.JPGLe comité de quartier de la plaine du Vistre et de St Césaire n’est pas le plus connu et pourtant il regroupe les habitants d’une zone agricole très en vue pour de multiples raisons : qui n’a pas entendu parler de la Bastide, d’incinérateur ou de station d’épuration ? Réunis en assemblée générale ce mercredi, ils ont dénoncé tous les problèmes rencontrés.

La sécurité routière en général : « La route de Générac est devenue un point noir, s’exclame cette riveraine, les camions qui vont à l’incinérateur roulent à vive allure, notamment le soir. Bien souvent ils ne sont pas bâchés et des déchets tombent sur la route, c’est devenu l’enfer, il est même difficile de rentrer chez nous ». Jean Sonderer, le président, rappelle que c’est tout le secteur qui pose problème.

Bernard Auzon-Cape, conseiller général, va soumettre la création d’un rond-point, chemin du Mas de Cheylon. Richard Tibérino, adjoint municipal, promet une vigilance accrue dans ce domaine. Il dissipe aussi une autre crainte : il n’y aura pas un deuxième four mis en service à l’incinérateur.

ag vistre 1.JPGDes problèmes d’un autre ordre ont fait l’objet d’énervement : cette plaine agricole est menacée par des dépôts sauvages de toutes sortes, des constructions illicites, l’arrivée d’un centre de compostage. La réaction d’un agriculteur, à la fois remonté et désabusé, en est le reflet : « Avec tous ces déchets sauvages notre nappe phréatique est foutue car il y a de tout : des gravats, des pneus, peut-être de l’amiante. De plus, pourquoi tout le monde n’est pas contrôlé au niveau sanitaire ? »

Jacques Perotti, adjoint à l’urbanisme, donne la règle légale à ce sujet : « La ville constate l’infraction, envoie un recommandé au fautif pour qu’il régularise. Si rien n’est fait, l’affaire est transmise au procureur et là, la procédure s’arrête pour la ville car elle n’a pas de pouvoir d’action de police ». Un maraîcher note que si les terres concernées avaient servi pour un bassin de rétention, il n’y aurait pas eu de problème. Pour réponse, Jacques Perotti met en avant le coût trop important des fouilles liées à un telle création.

La réunion s’est achevée sur une note optimiste : Ville et Conseil Général unissent leurs efforts pour résoudre les principaux problèmes.

17:11 Publié dans Associations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : plaine du vistre |  Facebook | | |

15/02/2011

St Césaire / Mas Roman - Assemblée

Le comité de quartier tiendra son assemblée générale le mercredi 23 février à 18h,  à la salle municipale rue de Mascard. L’ordre du jour prévoit pour les adhérents la lecture des différents comptes rendus d’activités qui seront soumis à leur approbation. A 19h, ce sont tous les St Césairois qui sont invités à venir débattre avec les élus, des problèmes du quartier.

07/02/2011

Saint-Césaire - Le bassin de rétention est opérationnel

bassin de rétention,eauC’est un des chantiers prévus dans la lutte contre les inondations qui s’achève à St Césaire. Un bassin de rétention occupe désormais le lieu de l’ancienne cave coopérative. Sa capacité de 7 000 m3 reçoit les eaux captées principalement aux avenues de la Gare et Georges Dayan sur lesquelles le réseau de collecte d’eaux pluviales a été entièrement refait.

Jacques Gay est très concerné par cette réalisation : sa maison était constamment inondée par fortes pluies, il s’est battu durant des années pour que des solutions soient mises en place. Autant dire que c’est avec une attention toute particulière qu’il a suivi les opérations et aujourd’hui il est plutôt optimiste : « Tout semble avoir été fait sérieusement,  Grâce aux travaux réalisés, cette partie de St Césaire devrait éviter pas mal d’inondations. Deux petits bémols cependant, il semble que l’eau qui traverse le bassin ne soit pas assez canalisée et qu’il n’y ait pas assez de pente en aval vers la bouche d’évacuation. De plus la nappe phréatique est à fleur, si l’eau stagne l’été nous risquons l’invasion de moustiques ».

Cependant tout n’est pas réglé, comme il le confirme : « Pour l’instant, tant que les travaux en aval ne sont pas faits, il y a un risque supplémentaire pour les gens qui comme moi, habitent près du bassin : le tuyau d’engouffrement amène l’eau dans un cadereau déjà saturé ce qui forcément crée problème. La ville ne peut pas tout faire en même temps, je le comprends très bien, j’espère seulement qu’il ne se passera rien avant la réalisation de ces travaux ».

D’autres étapes restent effectivement à franchir : s’occuper des deux bassins versants plus à l’ouest, vers l’avenue Pavlov et bien sûr pouvoir  réceptionner et maîtriser l’eau en aval, après la voie ferrée et l’autoroute.