30/01/2011

Saint-Césaire - Le distributeur automatique de billets est là !

gab st césaire Gérard Elie et Magali Vidal 4.JPGLe président Gérard Elie en compagnie de Magali Vidal.

 

Cela faisait des années que tout le monde le réclamait, il est enfin arrivé. Le GAB, puisqu’il s’agit d’un Guichet Automatique de Banque, est en service au bureau de La Poste !

Le combat mené par le comité de quartier n’aura pas été vain. Pourtant tout n’a pas été simple, comme le rappelle Gérard Elie son président : « Ce vaste quartier compte plus de 7 000 habitants et reçoit les employés de 220 entreprises. Il n’y avait aucun distributeur ! Toutes les banques interrogées, y compris La Poste à l’époque, évoquaient des résultats d’études mettant en avant un nombre d’opérations trop faible par rapport à la rentabilité de ce type d’appareil. Nous avons bataillé et, avec le soutien des élus, La Poste a consenti finalement à cette mise en place. J’en suis très heureux pour tous les gens qui vivent ou qui travaillent à St Césaire. Cela vient aussi récompenser tous les efforts que nous déployons pour notre quartier».

Magali Vidal, directrice d’établissement de La Poste pour Nîmes-Cadereau et St Césaire, est venue s’assurer de cette mise en service, accompagnée de Jacques Mégé, délégué aux relations territoriales. Questionnée sur d’éventuelles suppressions de postes liées à ce distributeur, elle s’est voulue rassurante : « Il n’y a aucune modification dans notre système de fonctionnement : La Poste reste un service public, le contact guichet en reste la règle. Ce GAB vient apporter un service supplémentaire à la clientèle et répond à l’attente de toute une population ».  

Sur un futur aménagement des locaux, Jacques Mégé est optimiste : « Ces locaux sont vétustes et un aménagement s’impose. Ce sera la prochaine étape, qui sera un peu longue compte tenu des diverses contraintes. Nous sommes en dialogue  avec la municipalité pour sa réalisation».

Chez les Saint-Césairois interrogés, à part quelques rares esprits belliqueux, c’est une grande satisfaction et un soulagement qui marquent leurs propos : « Il y a enfin un DAB dans le quartier, confie Michel Landes de la Marmite du Roman, c’est un plus pour mes clients, bien sûr, mais aussi pour tous les habitants. C’était presque ubuesque de dire aux gens de passage : il n’y a pas de distributeur ; sans parler de la perte de clientèle car un client assujetti à ce type de paiement partait ailleurs ».

Commentaires

Bonjour à tous
Bravo pour cette réalisation. Mais je n'arrive pas à croire que certains atrabilaires aient pu exprimésdes motifs de mécontentement. Certes il faut de tout pour faire un monde, mais là j'en suis abasourdi. Je suis curieux de connaitre leur récrimination. Bon il faut le prendre avec philosophie. Amicalement

Écrit par : ROBERT | 31/01/2011

Enfin ! Le combat fut long et acharné mais couronné de succès !
Cher Robert, c'est hélas une constante : les râleurs et pisse-vinaigre sont monnaie courante. Souvent des frustrés incapables d'entreprendre .... on se "console" comme on peut.
Lola

Écrit par : Lola | 02/02/2011

Les commentaires sont fermés.