Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


26/05/2017

La Bastide - La Tour Magno Gardiano fait son show équestre

DSC00676 (Copier).JPGLoris Piton, à gauche et son équipe prête pour la ferrade.

Gérard Valette, président de la Tour Magno Gardiano peut être fier de sa jeune équipe. Elle a prouvé une nouvelle fois, lors de la fête du club qui avait lieu dimanche 21 mai à la Bastide, toute son efficacité et ses compétences en matière d’organisation.

Lorsque la question est posée à Loris Piton sur les difficultés à proposer en une journée autant d’animations se rapportant aux traditions camarguaises, le très jeune vice-président répond tout simplement : « C’est la passion et l’amour des chevaux, taureaux et traditions qui nous motivent, on n’en oublie tous les problèmes ».

DSC00696 (Copier).JPGEt la fête a été belle avec concours de ferrades, une aubaine pour les attrapaïres, abrivado en matinée et spectacle équestre l’après-midi. Bien sûr il ne faut pas oublier la très chaleureuse pause de midi symbole de l’esprit traditionnel des fêtes camarguaises. Cette fête affiche chaque année une réussite croissante et l’année 2017 n’a pas échappée à la règle. Participants et spectateurs sont venus fort nombreux profiter du spectacle magnifique offert dans le cadre magique de la Bastide, fief de l’association.

Vite 2018 !

 

23/05/2017

Saint-Césaire - Les voisins étaient en nombre chez les gallinacées

DSC00640 (Copier).JPGAmbiance garantie.

Septième édition pour Yves Charlot et ses complices et toujours plus de succès, les voisins sont heureux de se retrouver aux clos des Coqs et des Gallines.

Pour le menu, expérience aidant, des mets très variés et délicieux (ah les frites de Jacky !), faisant le juste équilibre entre les plats et les desserts. Bien sûr tout morceau de poulet était banni des grillades, quartier oblige.

Les « gallinacées » savent faire la fête, ce n’est pas Richard Tibérino, l'élu au quartier, qui dira le contraire : « Je suis devenu membre du comité de quartier et m’en réjouis. Cette fête est incontournable. Le maire, qui est un habitué, regrette de ne pas pouvoir y participer cette année ».

Pissevin : fête des voisins

DSC00614 (Copier).JPGLa colline aux Oiseaux a servi de cadre à la fête.

S’est dans une ambiance bon enfant que s’est déroulée la fête, les voisins s’étant retrouvés en petit comité malgré tous les efforts déployés par Alain Lorgeas, instigateur de l’événement.

Pendant que les parents devisaient sur la vie du quartier, les jeunes ont animé et surtout égayé la colline aux Oiseaux le temps du partage des agapes et du verre de l’amitié.

21/05/2017

Pissevin : nouvelle signalisation routière

DSC00581 (Copier).JPGUne nouvelle signalisation en place.

La transformation du quartier de Pissevin avance avec une nouvelle image pour les habitations mais aussi pour la circulation routière, l’arrivée du trambus n’y est pas étrangère. Ainsi depuis quelques semaines, l’avenue des Arts a été dotée, sur sa partie située près du supermarché, d’un marquage au sol définissant les nouvelles voies que peuvent emprunter les automobilistes et les bus.

Un îlot central a même fait son apparition vers l’embranchement de la rue Weber. Quelques habitudes ont dû être abandonnées par ces automobilistes et la prudence reste de mise.

20/05/2017

Pissevin - Mille couleurs : la création d'un centre social en ligne de mire

DSC00589 (Copier).JPGJean-Paul Sposito a présenté bilen et projets.

Lundi 15 mai avait lieu l’assemblée générale des Mille couleurs, dans la salle Morise à Pissevin. Jean-Paul Sposito, président de l’association, a rappelé que pas moins de 93 personnes, dont 35 salariés, y œuvraient pour « faire vivre les éléments constitutifs et support d’une véritable démocratie locale ».

En 2016 les actions de l’association ont été nombreuses, comme le rappelle Raouf Azzouz, son directeur : « Expositions, rencontres, ateliers, repas ou café seniors, les programmations s’adressent à tous et visent tous les domaines, culture, éducation, retraite… Il faut, pour les moments à venir, encore travailler plus sur les thèmes de la jeunesse et la citoyenneté ».

Si l’exercice 2017 prévoit un programme très chargé avec ateliers sociolinguistiques ou d’insertion et de lien social, espace numérique et bien d’autres, il sera aussi consacré à la réussite de deux projets forts pour les habitants du quartier : leur participation et leur mobilisation sur le projet de l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine) et la création d’un centre social à Pissevin.

Pour aider à la réussite de ces projets, de nouveaux membres entrent au conseil d’administration, renouvelé pour 2017, dont Jean-Pierre Seconds, ancien délégué de l’Anru, Alain Bouzin, ancien directeur de l’école élémentaire Paul-Langevin, Rabah Chaouche, Frédérique Zaragozi et Christian Bertho. Si Jean-Paul Sposito est « content du renforcement du conseil d’administration avec un apport de compétences indéniables », il reste un peu inquiet sur la période à venir : « les finances ont été déficitaires sur cet exercice et on ne pourra pas se le permettre deux fois. Il faudra être très prudents sur la gestion en espérant que la participation financière, notamment municipale, soit plus importante en 2017 ».

19/05/2017

Pissevin - Vide-greniers : un succès grandissant

DSC00577 (Copier).JPGLe vide-greniers a attiré beaucoup de monde.

de-greniers de l’association Parents ANîmés de Pissevin connaît un succès grandissant, comme en témoigne la présence d’exposants et de visiteurs toujours plus nombreux d’année en année, ce dimanche 14 mai sur la place Roger-Bastide où se tient habituellement le marché.

« Cette manifestation fête ses trois ans, confie Samia Bouhlali la présidente de l’association. Au départ on ne savait pas trop si cela allait fonctionner car ce type de manifestation est courant. Mais c’est un succès qui réjouit tous les membres de l’association. Les exposants et les visiteurs sont nombreux. En plus, cela crée une animation très appréciée par les habitants du quartier et notamment par ceux qui n’ont aucun moyen pour sortir un peu de chez eux. Pour toutes ces raisons nous envisageons de renouveler l’opération au mois d’octobre. »

Effectivement, outre les habituelles discussions sur la valeur du produit à la vente, tout le monde était heureux de pouvoir discuter, échanger ou simplement se promener au milieu du déballage très coloré qui offrait une image conviviale et joyeuse de la place.

18/05/2017

Saint-Césaire -Le 4e Régiment du matériel bientôt en mission au Mali

DSC00453 (Copier).JPGDes membres des unités combattantes s'entraînent au tir au cmps des Garrigues.

Le 4e RMat (Régiment du Matériel) a été désigné pour armer le groupement tactique logistique au Mali de septembre 2017 à janvier 2018. Constitué de plus de 500 combattants spécialisés dans différentes fonctions logistiques, dont plus de 100 du 4e RMat, le groupement aura pour mission de coordonner et exécuter la manœuvre logistique en exerçant le commandement des capacités logistiques et santé constituant la base logistique de Gao, exécuter des convois et conduire les ravitaillements des bases avancées et sites isolés, participer à la défense de la plate-forme opérationnelle désert (PFO-D) et d’être en mesure de soutenir les forces partenaires (FAMa, Minusma).

Cette mission nécessite une préparation opérationnelle exigeante en amont avec plusieurs phases : le camp initial, axé sur les savoir-faire individuels, le camp intermédiaire axé sur les savoir-faire métiers qui aura lieu en juin et la validation avant projection, fin juillet, confirmant l’aptitude opérationnelle du groupement. « Différentes unités se préparent de la même façon dans toute la France, explique le lieutenant-colonel Léger, chef de corps. Elles se retrouveront à Mourmelon en juillet. Nous allons agréger toutes ces composantes dans un entraînement commun afin d’assurer la réussite de la mission. »

A Nîmes la première phase est en cours, notamment au camp des Garrigues, durant laquelle les militaires acquièrent et entretiennent les fondamentaux du combattant : tir, lutte contre les engins explosifs improvisés, secourisme au combat... C’est à Nîmes également que les militaires perfectionnent leurs connaissances sur le PPLDDP (Porteur polyvalent lourd de dépannage avec dispositif de protection), nouveau moyen de dépannage de 36 t capable de remorquer tous les engins de l’armée de terre grâce à sa grue, son bras de remorquage, ses treuils, le tout géré par radiocommande et protégé. Les tests dans les zones sableuses ont eu lieu à Biscarosse.

Durant la mission une aide aux familles est mise en place, comme l’explique le capitaine Bruno : « Nous nous attachons à les aider pour résoudre les problèmes qui peuvent se présenter durant l’absence du conjoint, ne serait-ce que le dépannage d’une voiture. Nous organiserons aussi l’envoi de colis, car les militaires seront en mission durant les fêtes de Noël ».

 

Le point de vue - Lieutenant-colonel Benoît Léger, commandant le 4e RMat

DSC00460 (Copier).JPG« Le 4e régiment du Matériel a été désigné pour armer le groupement logistique lors de sa mission au Mali, c’est-à-dire qu’il va chapeauter le groupement. C’est un rendez-vous majeur pour notre régiment qui aura un rôle essentiel sur ce théâtre exigeant car notre spécificité est d’intégrer toutes les composantes logistiques de l’armée de terre.

Nous avons déjà tenu ce rôle en 2014. Il convient d’informer les militaires sur ce qu’ils vont connaître et de les y préparer, sur le terrain mais aussi au moyen de films ou informations. Nous devons être opérationnels dès que nous assurerons la relève au Mali, celle-ci devant s’effectuer en moins d’une semaine. C’est un beau défi pour un régiment, on doit être prêts. »