Accueil Nîmes Saint Césaire | Tous les blogs de Nîmes | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


16/06/2018

Saint-Césaire - Le combat pour sauvegarder la colline se poursuit

DSC02659 (Copier).JPGFrancis Brun, au centre et une partie des membres de l'association.

Tout sera mis en œuvre pour préserver la colline du Moulin à vent de Saint-Césaire. C’est l’idée essentielle qui ressort de l’assemblée générale de l’association du Patrimoine de Saint-Césaire qui s’est tenue le 30 mai sous le préau de l’école primaire, la salle municipale du quartier n’étant pas disponible.

« L’année 2017 a été marquée par la défense du site de la colline du Moulin à vent, une journée de fête lui ayant même été dédiée. L’essentiel de nos actions en 2018 portera sur la sauvegarde de cet espace naturel que nous voulons maintenir en l’état », a rappelé Francis Brun, le président de l’association, avant de poursuivre : « Une première action consistera à la pose d’un panneau informatif du lieu avec des directives citoyennes. Il est en cours de réalisation par les élèves du lycée Frédéric-Mistral. Mais surtout, nous allons suivre de près l’évolution du dossier la concernant. On sait que la construction de la cité U, 300 logements, est actée entre l’IUT et la Maison des compagnons. On veut sauvegarder le peu d’espace qu’il va rester de la colline et que la Ville a promis de sanctuariser. Il faut déjà savoir ce qui est sous-entendu parce terme. Nous voulons une décision officielle rendant ce lieu inconstructible. »

Ce dossier épineux a quelque peu mis au second plan la décision de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) de ne pas classer l’église du XIe siècle comme monument historique, décision basée sur le fait que le monument a été reconstruit en partie et ne présente plus d’intérêt lié à l’histoire. Francis Brun a ensuite évoqué l’implantation de nouvelles plaques sur le circuit du patrimoine créé par l’association, avant de mettre en avant un projet ambitieux : « Saint-Césaire va bientôt avoir mille ans, vers 2021. Je souhaiterais organiser en partenariat avec toutes les associations du quartier une grande fête, sur une durée d’une semaine, avec défilé en costumes d’époques et autres manifestations. Nous avons pas mal de temps pour y réfléchir. »

14/06/2018

Mas-Roman - Le tabac presse aux couleurs du Mondial

DSC02740 (Copier).JPGSophie, Vincent et Claudia.

Sophie et Vincent Garcia, avec l’aide de Claudia, ont décoré leur tabac-presse du Mas Roman aux couleurs du Mondial 2018. Maillots, drapeaux, ballons de foot, tout est là pour chauffer l’ambiance à quelques jours du début de la compétition.

« Ce n’est qu’une fois tous les quatre ans, il faut marquer le coup, explique Vincent. C’est très sympa, ça met de la couleur et les discussions commencent à aller bon train. Pour nous c’est l’occasion de mettre un peu d’animation dans le quartier. » En découvrant ce décor autant éphémère que joyeux, de nombreux clients affichaient un large sourire.

13/06/2018

Saint-Césaire - Les premiers travaux pour la future ligne T2

DSC02684 (Copier).JPGLes premiers travaux.

Les premiers travaux pour la future ligne de tram-bus T2 ont démarré au carrefour communément appelé Laennec, près du parking-relais de la rue Laennec à Saint-Césaire. Une excavation a été faite afin de mettre en apparence les conduites de gaz appelées à être déviées.

Jean-Pierre Ameliot, responsable chantier de la société Tetrad spécialisée en pose et soudure du réseau gaz, explique la finalité de ces travaux : « Toutes les conduites souterraines présentes sur le futur tracé de la ligne T2 doivent être déviées. Ici ce trouve le point de départ du chantier qui va se poursuivre tout le long de l’avenue Kennedy, il y en aura pour plusieurs mois. Cette première étape consiste à mettre à jour les conduites gaz, afin de neutraliser la partie qui se trouve sous le tracé. Ensuite nous mettrons en place un nouveau réseau, pas très éloigné. Les usagers du gaz ne sont pas affectés par cette opération. Plusieurs trous de démaillage sont prévus pour l’abandon des anciennes canalisations ».

Pech-du-Teil - Après 11 ans,Deny Jean quitte la présidence du comité

DSC02677 (Copier).JPGLes élus interrogés.

Président partant, abords d’un stade qui créent la grogne, mauvais état de la voirie,  lignes de bus,… le débat a été animé lors de l’assemblée générale du comité de quartier de Puech-du-Teil, jeudi 31 mai au collège Jules-Verne.

Tout d’abord Deny Jean, ému,  annonçait sa dernière assemblée en tant que président du comité de quartier, étant nommé en Corse. Sa personne et son bilan ont été vivement salués par tous. Puis différents problèmes ont été débattus.

Concernant la sécurité, en présence de Christophe Perrin, chargé de la sécurité publique à la préfecture, Richard Tibérino, adjoint délégué à la sécurité, annonçait l’arrivée de trente fonctionnaires de police supplémentaires dans le cadre de la Police de sécurité au quotidien (PSQ), sur Valdegour et Pissevin avec « un impact sur les zones périphériques ». Christophe Perrin rappelait qu’ « il n’y a pas de police sans la participation des citoyens. Le risque est partout. »

Sur la vie scolaire, la fermeture du collège Diderot et ses conséquences pour Jules-Verne venaient alimenter le débat.  Véronique Gardeur-Bancel, adjointe déléguée à l’enseignement scolaire et informait : « Un travail sur la sécurité et le transport des enfants, notamment pour ceux qui mangent à midi chez eux, a été fait. Nîmes métropole mettra en place un service entre midi et deux heures et l’arrêt situé avenue Kennedy sera sécurisé ».

Pour le transport urbain, une habitante évoquait sa crainte sur la possible déviation de la ligne de bus passant par la rue Eloy Vincent, « Ce serait l’abandon du cœur du quartier ».

Si le mauvais état de la voirie était aussi mis en avant, ce sont les abords du stade du Vallon qui ont suscité le plus de commentaires. « C’est une honte, déplorait une habitante, ce lieu magnifique n’est pas entretenu, l’herbe l’a envahi. » Richard Tibérino est d’accord pour mettre en valeur l’endroit avec un profond réaménagement : « Il y a eu des réunions mais il faut que les habitants s’approprient ce lieu ». Les habitants seront vigilants.

Un apéritif clôturait la réunion.

Saint-Césaire - Les amis de Claude Pontaud sont tourjours là

Composition1.jpgPour les amis de Claude la soirée a été longue.

Les amis de Claude Pontaud, disparu le 18 mai 2016, ne l’oublient pas. Pour la deuxième année, ils ont tenu à rendre hommage de façon joyeuse, car c’est ce qu’il aurait souhaité, à cette figure du milieu sportif et festif nîmois qui, il y a encore peu d’années, affichait son caractère bien trempé au café de la Gare à Saint-Césaire.

Leur souhait était de se retrouver aux Antonins, lieu emblématique que Claude avait créé sous le nom des Trois Maures et qui était devenu le passage obligatoire des sportifs et amoureux de feria. Paradoxalement, c’est la feria qui a empêché ce rendez-vous le jour de la date anniversaire de sa disparition, le lieu n’étant pas opérationnel.

C’est donc au restaurant « Le Jardin » à Milhaud, chez « petit » Fred, surnom donné par Claude Pontaud à ce cuisinier qu’il avait formé, et sa compagne Magalie que le groupe s’est retrouvé,le 25 mai, avec un décalage d’une semaine, pour la deuxième année consécutive. Anecdotes, jeux de mots, les souvenirs n’ont pas manqué au cours de cette soirée qui s’est déroulée dans l’ambiance que Claude Pontaud avait su créer tout au long de sa vie et qui se perpétue, notamment grâce à ses amis.

07/06/2018

La Bastide - Au-delà de la compétition, le plaisir

DSC02712 (Copier).JPGComment ne pas être en admiration devant le spectacle offert par les concurrents du 8e concours open organisé par la Tour Magne Gardiano, dimanche 3 juin à La Bastide. Au-delà du classement, le néophyte ne retiendra que la magie qui s’opère entre la cavalière ou le cavalier et son cheval.

Quelle que soit l’épreuve, individuelle pour la maniabilité, concours d’obstacles, parcours de pays avec passage de la gase ou par équipes sur le tri de bétail de Camargue, les deux ne font qu’un. Les concurrents ont offert au nombreux public une journée de bonheur.

Tout cela nécessite une organisation sans faille, mais les organisateurs sont rodés : « Nous sommes un peu victime de notre succès, plaisante Loris Piton le vice-président du club. Nous avons été obligés de limiter le nombre d’inscriptions pour permettre le bon déroulement de toutes les épreuves. » Les prochaines manifestations prévues par le club vont certainement attirer encore la foule d’amoureux de la monte du cheval de Camargue mais aussi espagnol, comme l’annonce Gérard Valette le président du club : « La fête du club est programmée le 24 juin, avec notamment un concours de ferrade. Le 1er juillet, en collaboration avec la Fédération française d’équitation (FFE), il y aura la finale départementale du concours de tri de bétail de Camargue et la 2e épreuve d’équitation de travail, comptant pour le championnat de France de cette discipline ».

La réussite de cette journée a récompensé les nombreux efforts fournis par les membre de la Tour Magno Gardiano mais, comme tient à le préciser Gérard Valette, « On la doit aussi à tous les organismes, publics ou privés qui nous soutiennent, je tiens à les remercier ».

Fête des Voisins

Au Clos des Coqs

DSC02606 (Copier).JPGUne fois de plus Yves Charlot et ses comparses ont su rassembler les voisins des Gallines et Coqs, à Saint-Césaire pour l’événement qui a vu la présence de Jean-Paul Fournier pour ce lieu qu’il affectionne. La place du Coq a connue une joyeuse ambiance, les pas de danse se glissant entre dégustation de plats exquis et variés et longues discussions. La fête a été belle.

Au Mas Roman

DSC02632 (Copier).JPGLes riverains de la rue Jacques-Cartier, au Mas Roman, ont fêté l’événement de façon intime mais au combien sincère. Grâce à leur vécu ou à leurs origines, dans une ambiance très festive, ils ont su faire partager les saveurs de différents pays par des plats autant colorés que délicieux, jusqu’à tard dans la nuit.